Vous n’êtes pas faits pour chanter !

Transcription de la vidéo

Vous n’êtes pas faits pour chanter ! Pourquoi je vous dis cela ? Je vais vous l’expliquer tout de suite, mais juste avant

je vous invite à vous abonner à la chaîne youtube pour recevoir toutes les semaines de nouveaux exercices et des conseils pour améliorer votre voix.

Alors, vous allez me dire : « C’est un peu bizarre parce que ça fait plusieurs mois dans plein de vidéos, tu nous dis : « Tout le monde peut chanter, il suffit de travailler sa technique, c’est à la portée de tout le monde » et maintenant pourquoi une vidéo ‘Vous n’êtes pas faits pour chanter, votre corps n’est pas fait pour chanter’ ? » Et bien parce que c’est tout simplement vrai !

Anatomiquement, notre corps, les muscles, les organes que nous utilisons pour chanter ne sont pas faits pour ça à la base et je vais vous expliquer tout ça. Quand nous chantons, nous faisons du détournement de fonction.

Qu’est-ce qui est en jeu ? Nos poumons ! Nos poumons sont là pour stocker l’air, l’air qui contient l’oxygène qui est nécessaire pour nos organes. À la base, cette fonction de remplissage d’air, de respiration, elle sert à nous donner du carburant pour notre organisme et pas pour
chanter.

Quand nous chantons, nous allons devoir gérer notre flux d’air donc nous allons devoir contrarier un petit peu la respiration naturelle initiale qui elle nous sert juste à alimenter en oxygène nos organes.

Prenons maintenant l’exemple de nos cordes vocales : nos cordes vocales ne servent pas à la base à chanter. Nos cordes vocales sont comme une soupape qui va protéger l’accès des poumons.

C’est vraiment la dernière barrière, le dernier rempart pour empêcher que des corps étrangers (de l’eau par exemple en cas de noyade) rentrent dans vos poumons. Car dans ce cas là c’est vraiment catastrophique ! Donc c’est une petite soupape qui va verrouiller comme ça l’accès aux poumons.

Ça va nous permettre aussi de maintenir une stabilisation de la cage thoracique lorsque vous portez quelque chose par exemple. Si vous faites l’essai de porter quelque chose de lourd, vous allez sentir quelque chose qui se verrouille.

Il y a d’autres choses mais il y a entre autres vos cordes vocales. Pourquoi ? Parce que en se fermant, vos cordes vocales vont maintenir de l’air dans vos poumons, ce qui va empêcher votre cage thoracique de s’affaisser parce qu’il y aura comme un ballon à l’intérieur avec l’air qui est
retenue.

Ça va empêcher votre cage thoracique de s’affaisser sous l’action des muscles que vous mettez en oeuvre quand vous soulevez quelque chose.

C’est à ça que servent nos cordes vocales : protéger l’accès aux poumons et maintenir de l’air lorsque nous portons des choses. Et nous, nous nous en servons pour chanter ! Mais là encore ce n’est pas une fonction prioritaire de l’organe au départ.

Au-dessus des cordes vocales nous avons un organe qui s’appelle l’épiglotte. Alors, c’est un terme technique, ça ne sert à rien de le retenir mais c’est pareil c’est une sorte d’aiguillage qui va nous permettre de router l’alimentation, d’aiguiller l’alimentation dans le bon conduit : Côté œsophage plutôt que côté trachée parce que on ne veut pas que les aliments aillent dans les poumons, on souhaite qu’ils aillent dans l’estomac !

Et donc cette épiglotte nous sert en fait d’aiguillage en se rabattant et en bouchant l’accès aux poumons et l’alimentation va pouvoir aller côté de l’estomac.

Cette épiglotte, nous, pour chanter, on va s’en servir pour projeter notre voix pour avoir un son plus fort. Les chanteurs de rock vont s’en servir aussi énormément.

Mais à la base c’est vraiment une fonction d’aiguillage lorsque nous déglutissons. Pour éviter que ce que nous mangeons aille dans les poumons.

Parlons de la langue ! Nous nous servons de la langue pour articuler, pour parler et pour chanter. Mais la langue elle, a plutôt une fonction dans la mastication et dans la déglutition. Elle va pousser les aliments et les inciter à descendre à l’intérieur pour qu’on puisse les avaler.

Mais la langue au départ n’est pas là pour chanter, donc c’est encore pas une fonction primaire. Elle a aussi des capteurs par rapport à l’alimentation, pour détecter ce qui peut être dangereux pour nous : amer/acide, donc c’est ce qui va nous faire recracher quelque chose de désagréable par exemple.

Mais c’est encore une fonction primaire, vitale pour l’organisme, alors que sa fonction pour le chant est finalement une fonction détournée.

Pareil pour le nez et la bouche. La bouche est plutôt destinée à la partie alimentation, le nez lui va nous servir vraiment pour respirer. C’est ce qui nous permet de continuer à respirer lorsque nous avons par exemple la bouche fermée en dormant (si vous dormez la bouche fermée) mais c’est aussi ce qui va nous permettre de continuer respirer pendant que nous mangeons.

Les aliments passent par la bouche et l’air passe par le nez. Quand nous chantons nous faisons l’inverse parce que nous respirons (en tout cas je vous incite à le faire, je l’explique dans une autre
vidéo) : je vous incite à respirer plutôt par la bouche parce que c’est beaucoup plus rapide et le son ressort aussi par la bouche.

On peut utiliser le nez pour avoir un son, une nasalité, mais ça donnera vraiment une couleur de son, c’est pas quelque chose qu’on va privilégier tout le temps au départ.

Et là encore nous détournons des fonctions bouche, nez, qui ne servaient pas pour chanter.

Si nous parlons de la mâchoire : la mâchoire sur laquelle sont implantées les dents va nous servir pour la mastication. On va broyer les aliments, mais on sait qu’on peut utiliser la mâchoire qui va faire varier le volume de la bouche pour faire varier la qualité de résonance et là encore modifier notre son.

Nous allons voir que tous ces organes que nous détournons peuvent des fois nous jouer des tours.

Et puisque ce n’est pas leur fonction première, ils vont parfois nous gêner dans notre chant.

Juste avant, si vous pensez que cette vidéo pourrait intéresser vos amis, je vous incite à leur partager. Et si vous souhaitez m’encourager à en publier d’autres, vous pouvez la liker d’un petit pouce.

Comme je vous l’expliquais tout à l’heure, les cordes vocales servent de protection des poumons en cas de risque d’intrusion de corps étrangers. Mais c’est aussi la même chose lorsqu’on est stressés.

J’en ai déjà parlé dans une précédente vidéo mais lorsque vous avez de l’anxiété ou du stress, votre corps analyse ça comme une agression extérieure ou en tout cas un risque. Il va mettre en place des phénomènes de protection. Vos cordes vocales en font partie puisqu’elles
protègent une fonction vitale qui est l’accès aux poumons.

C’est pour ça qu’on va se retrouver parfois avec la gorge nouée, le kiki serré : parce que ça peut être une réaction au stress, et c’est une réaction finalement assez primaire, basique, c’est un réflexe
de votre corps.

Nous pour chanter on souhaite que tout soit le plus libre possible et donc on va détendre cette zone. Donc si vous rencontrez ce problème, je donne un exercice dans une vidéo précédente que je vous indique ici, avec la voix Dark Vador.

On voit justement comment on peut détendre cette zone pour chanter plus librement.

Un autre exemple dans la gestion des priorités, c’est que je disais tout à l’heure que l’air nous alimentait en oxygène pour alimenter nos poumons mais c’est pareil avec la boisson.

Lorsque nous buvons pour hydrater notre corps, (nos cordes vocales ont besoin d’être hydratées, c’est quelque chose d’essentiel pour elle) mais il y a des organes qui sont prioritaires :

le cerveau est prioritaire, vos reins sont prioritaires, votre cœur est prioritaire ! Donc vos cordes vocales ne seront pas servies les premières, c’est pour ça que je vous incite vraiment à boire régulièrement et souvent parce que sinon on va se dire entre guillemets que les autres organes vont se servir en premier parce que c’est vraiment prioritaire pour assurer votre survie et vos
cordes vocales elles passeront en dernier !

Donc n’hésitez pas à boire beaucoup et régulièrement de manière à ce qu’il reste (si on peut imaginer ça) assez d’eau pour vos cordes vocales une fois que tous les autres organes prioritaires se seront servis !

Alors dites moi en commentaires si vous pensez être faits pour chanter puisque cette vidéo disait
« Vous n’êtes pas faits pour chanter ».

Bien sûr c’était une boutade parce que je parlais des fonctions vitales de votre corps mais si vous vous sentez l’âme d’un chanteur et bien vous pouvez me le dire en vidéo comme ça permettra de s’encourager.

Vous dites « Oui, moi je suis fait pour chanter ! C’est ma vie » Vous pouvez mettre ça et on pourra en discuter et échanger tous ensemble à ce sujet. Si vous souhaitez continuer à améliorer votre voix et à la développer, je vous incite à vous abonner à mes 30j de cours offerts sans aucun engagement.

Pour ça, rien de plus simple, il suffit de me dire à quelle adresse mail vous souhaitez que je vous envoie les exercices et toutes les semaines pendant un mois vous recevrez des vidéos dans lesquelles nous pratiquons ensemble vous et moi des exercices pour vous guider vers votre nouvelle belle, jolie, la voix que vous voulez pour bien chanter !

Je vous dis à très bientôt de l’autre côté et surtout, prenez soin de votre voix !

 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: