1

Trop forcer sur sa voix

Transcription de la vidéo

Comment chanter sans forcer ?

Alors, chanter sans forcer, je disais c’est la base oui parce que les apparences sont parfois très trompeuses et quand on regarde des artistes se produire sur scène, on a l’impression qu’ils mettent beaucoup d’efforts, beaucoup de forces et que quelque part ils forceraient sur leur voix. Alors, ce n’est pas forcément le cas. Tu vois peut-être des artistes qui ont des attitudes comme cela très engagées, mais en fait c’est un engagement qui est important au niveau du corps, mais au niveau des cordes vocales ce n’est pas pour autant qu’ils vont forcer dessus.

C’est vraiment l’idée chanter sans forcer, c’est-à-dire qu’on ne veut pas forcer au niveau des cordes vocales, on veut que le son puisse sortir très librement, très facilement, sans qu’il y ait de douleur ni de sensations de gorge qui gratte ou qui pique. Alors, comme je te le disais, les apparences sont trompeuses, ce n’est pas parce que tu vois un artiste qui fait comme cela, même des grimaces ou qui est très engagé, tout simplement dans son interprétation, ce n’est pas pour autant qu’il va forcer au niveau de ses cordes.

Mise en pratique

Moi, je te propose qu’on expérimente ensemble ce qu’on peut ressentir. Alors, si on fait par exemple en gardant la bouche ouverte, on va faire des petits cliquetis comme cela avec les cordes. Je le refais.

Alors en fait, je me mets en apnée. Je coupe ma respiration puis tout d’un coup, je le rouvre. Je ne sais pas si tu entends ou si tu sens. Si tu mets tes mains ici, là autour de la pomme d’Adam, tu vas sentir un petit clic. Ce petit clic en fait, c’est quoi ? C’est tout simplement un petit bruit de succion des cordes vocales qui se touchent et qui s’ouvrent comme cela et tu ressens peut-être très peu de choses dans la gorge quand tu fais cela.

En fait, les médecins disent que c’est finalement la sensation maximale qu’on devrait ressentir dans la gorge. Alors pourquoi disent-ils cela ? Tout simplement parce que quand tu fais ce petit bruit, ce petit cliquetis, cela veut dire que tes cordes vocales se touchent et que c’est bien étanche. Et en fait quand on chante, c’est ce qu’on fait, c’est-à-dire que nos cordes vocales vont se toucher, se rouvrir, se toucher comme cela plusieurs centaines de fois par seconde et c’est ce qui va générer le son.

Maintenant une fois qu’elles se touchent, il n’y a pas besoin de forcer plus puisque c’est déjà étanche et on va déjà générer la vibration. C’est pour cela que les médecins disent que finalement cette petite sensation que nous avons, qui n’est presque rien quand on fait cela, on peut le refaire ensemble, ce petit cliquetis. Là, je ne sens quasiment rien dans la gorge. Et quand on chante, normalement on ne devrait pas ressentir plus que cela ici au niveau de la gorge.

Exercice n°2

Alors là, tu te dis peut-être : « ouh-la-la mais Antoine, moi quand je chante, je chante beaucoup plus. Cela se crispe un petit peu dans la gorge« . À ce moment-là, je vais te donner un deuxième exercice.

Passons maintenant au deuxième exercice, je te propose de faire une sorte de soupirs, de faire un ha ! Tu vois, comme cela très soufflé. Tu vois là, je suis sur un beau canapé. Je rentre le soir. Je m’assieds dans mon canapé et je fais : ha ! La journée est finie ! Tu vois ha ! Quand je fais cela, j’ai une sensation vraiment d’un relâchement total ici dans la gorge. Il n’y a rien qui se resserre, il n’y a rien qui se crispe. Tu peux le refaire à ton tour. Refais-le plusieurs fois jusqu’à vraiment ressentir, justement jusqu’à ne plus rien ressentir, jusqu’à ce que ce soit complètement relâché.

Maintenant ce qu’on va faire, c’est qu’on va faire un petit v. On va faire un v, on va souffler de l’air comme cela entre les dents et la lèvre inférieure. Quand je fais cela, moi je ressens déjà beaucoup plus de vibrations. Il y a beaucoup plus de son. Peut-être que tu peux le sentir toi aussi. On le refait ensemble. Donc là, je ressens vraiment cette vibration qui est beaucoup plus importante et pourtant ici dans la gorge, je ne ressens pas de resserrement, je suis toujours proche de la sensation du ha ! v !

Mais en faisant mon v, j’optimise le rendement, j’optimise le son pour avoir beaucoup plus de vibrations. Mais je ne fais pas v. Là, c’est quelque chose de beaucoup plus resserré. Mais là, si je poursuis cela, je vais me faire mal à la longue et c’est là où on va parler de forçage. Donc nous, on recherche vraiment à se rapprocher la plupart du temps, en tout cas un maximum de temps dans cette sensation de v, ha, comme s’il ne se passait rien. Alors, il ne se passe pas rien, il y a une vibration, mais en tout cas il n’y a pas d’étaux comme cela qui se met autour de la gorge.

Je te dis à très bientôt. Je te remercie d’avoir suivi cette vidéo. Prends bien soin de ta voix.

Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Réjeane Fiset - 26 avril 2019

Tes exercices sont SUPER Antoine. Bravo!

Reply

Leave a Reply: