Pourquoi ma CHANSON ne passera JAMAIS à la RADIO

Transcription de la vidéo

Pourquoi ta chanson ne passera probablement jamais en radio et pourquoi ce n’est pas grave ?

Alors ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’il faut que tu comprennes comment fonctionnent les radios. Les radios, leurs revenus, elles les tirent de la publicité. C’est-à-dire qu’elles vont demander à des marques, je ne vais pas citer les marques, mais elles vont demander aux marques de leur donner de l’argent, de les payer pour passer de la publicité.

Plus il va y avoir de gens qui écoutent les radios, plus elles vont pouvoir demander cher aux marques pour faire de la publicité. Tu ne comprends puisqu’elles vont dire aux marques : moi sur ma radio, j’ai 200 000 personnes qui écoutent à 8 heures le matin, donc si tu veux que je te passe ta pub à 8 heures le matin, il faut que tu me payes tant. Tu vois le système.

Donc les radios, elles, leurs buts, ce n’est plus forcément, je ne dis pas ça pour toutes les radios, mais ce n’est plus forcément de développer des artistes ou de les aider. Ça va être vraiment le but, c’est de générer un maximum d’audiences pour récupérer de l’argent issu des publicités. C’est comme ça que fonctionnent les radios. Alors ce qui se passe, c’est que du coup les radios, il faut qu’elles fassent plaisir aussi un petit peu à tout le monde.

Elles ont des formats. Elles disent : nous, c’est tel âge, c’est tel type de personne parce que ce qui se passe, c’est que tu ne vas pas faire la même publicité en fonction de ceux qui écoutent. Imagine, par exemple, je te fais une publicité pour les maisons de retraite sur Skyrock par exemple. Skyrock, il y a beaucoup de jeunes qui écoutent Skyrock, à quoi ça sert de faire une publicité pour les maisons de retraite.

Maintenant si je suis une radio où je sais que je passe de la musique assez ancienne, de la musique que vont plutôt écouter les papis et les mamies, là je peux peut-être faire de la publicité pour des maisons de retraite par exemple. Tu vois, c’est un exemple. Tu comprends ce que je veux dire.

Maintenant imagine, je ne sais pas, on fait de la publicité pour un concert, non pas pour un concert, mais on fait de la publicité par exemple pour un produit jeune, je ne sais pas une boisson par exemple que les jeunes aiment bien, une nouvelle boisson, on va plutôt chercher à faire cette publicité sur une radio qui passe de la musique pour les jeunes. Donc tu vois que du coup, les radios, elles vont déjà bien sélectionner le type de musique qu’elles vont passer parce qu’elles font vraiment très attention à comment elles vont pouvoir monétiser la vente de leurs espaces publicitaires.

Le truc, c’est que les radios, comme ça, elles fixent des règles. C’est-à-dire qu’elles vont fixer des règles et ces règles-là, elles vont les imposer aux maisons de disques. C’est-à-dire qu’elles vont dire : « cet été, il nous faut un tube de l’été. » Tous les ans, tu sais, il faut un tube de l’été. Elles vont donc dire : nous cet été, il nous faut un tube de l’été. Alors, il nous en faudrait deux ou trois, ce serait bien. Il en faudrait un avec une chanteuse, il en faudrait un avec un chanteur. Comme ça, il y a les hommes, il y a les femmes. Tu vois, c’est bon pour tout le monde. Ce serait bien peut-être que cette année, on va faire quelque chose de latinos tu vois et peut-être cette année, je ne sais pas, on va faire un slow.

Donc, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’elles vont dire aux maisons de disques : moi, il me faut une musique très rythmée, très rapide et il m’en faut une autre très lente, très love song, etc. Après, elles vont dire aussi : par contre, la musique, il ne faut pas qu’elle soit trop longue parce que le problème c’est que, si tu veux, il passe un peu toujours les mêmes musiques, il faut qu’ils puissent changer rapidement. Donc, il faut que la musique, elle dure deux minutes trente, trois minutes maximum.

Ce qui veut dire que dans ta chanson, imagine-toi, tu as beaucoup d’idées sur ta chanson et tu veux faire plein de couplets, eh bah non, ça ne va pas coller parce que là on va te dire : non, ta chanson, elle est très longue, il faut la couper. Du coup, ton histoire, elle va être cassée. Ce n’est pas à toi, ce n’est pas génial. Artistiquement, ce n’est pas vraiment génial. C’est pour ça que je dis que ce n’est pas du tout un problème que ta chanson, elle ne passe pas en radio parce qu’il y a plein d’autres moyens beaucoup plus puissants aujourd’hui de diffuser et de faire connaître tes musiques.

J’en ai déjà parlé dans une précédente vidéo. Il y a tous les réseaux sociaux, c’est magique maintenant et c’est gratuit. Tu peux partager tes chansons très librement et elles vont être écoutées par énormément de personnes qui vont t’apprécier et toi tu vas rester libre. Parce qu’imagine par exemple tu veux faire un solo, imagine par exemple que tu aimes la musique rock et que tu veux faire un solo de guitare au milieu de ton morceau.

Pour une radio, c’est impossible. Aujourd’hui, ce n’est plus la mode. Donc, il faut que ça chante, il faut que ça chante, il faut que ça chante, on ne va pas laisser 10 secondes où c’est juste le guitariste qui fait un solo. Tu vois, la radio, elle n’accepte plus ça. Donc aujourd’hui, la radio, elle fixe un peu la loi avec les maisons de disques et du coup ils imposent aux artistes de dire : il faut que tu aies une chanson rapide, une chanson lente, une chanson en français, une chanson en anglais. Enfin, je veux dire que toi, tu n’es plus libre de créer ce que tu veux.

Toi imagine, tu veux être innovant, tu veux faire quelque chose de nouveau, pour la radio, ça ne va pas marcher parce que ça ne va pas correspondre à ses critères. Alors évidemment ce que je te dis là, si des gens en radio, je ne sais pas ou des médias, écoutent ma vidéo ou la regardent, ils vont faire comme haters, ils vont faire : Antoine, ce n’est pas vrai, ce sont des mensonges, etc. Moi ce que je te dis, si tu veux, ce sont des producteurs qui me l’ont expliqué. Ça fonctionne comme ça, mais ils ne pourront jamais l’avouer parce qu’ils ne pourront pas dire. Tu vois ce que je veux dire, c’est un peu compliqué quoi.

Maintenant, ce qui se passe c’est que tu as une chance aujourd’hui de pouvoir profiter des réseaux sociaux. Tu peux créer ta chaîne YouTube, comme j’ai fait. J’ai créé une chaîne YouTube et aujourd’hui c’est ce qui me vaut de pouvoir disposer ici des studios de YouTube. On est dans de très bonnes conditions de tournage. Et toi, tu pourrais être à ma place. Tu crées ta chaîne YouTube et peut-être dans quelques mois, dans quelques années, tu pourrais être ici à ma place. Donc, c’est très important, si tu veux, que tu t’enlèves cette idée de penser qu’il faut absolument que tu aies une maison de disques ou que tu passes à la radio.

Ce n’est absolument pas grave si ta chanson ne passe pas à la radio. Ça veut dire que tu vas pouvoir rester libre dans ta création et si à un moment, une chanson elle ne te plaît plus, tu peux l’enlever d’internet et tu en mets une autre. Alors qu’à la radio, ils vont te la passer, ils vont te la passer, ils vont te la passer. Tu vois ce que je veux dire.

Aujourd’hui par rapport au droit d’auteur, il y a des protections. Les réseaux sociaux maintenant, il y a des conventions qui ont été signées avec les sociétés de gestion des droits d’auteur. Donc voilà, tu es en sécurité, il n’y a pas de souci, tu vas toucher des droits d’auteur, tout ça maintenant et clarifier. Il n’y a plus de raison aujourd’hui de te dire que tu veux absolument passer en radio et que ça ne va pas marcher avec internet. Non, tu as vraiment cette possibilité de le faire.

Alors, j’espère que cette vidéo va t’encourager, va t’encourager à te lancer comme artiste. Tu l’as compris, on n’a pas besoin de passer à la radio pour se lancer. Les gens vont te trouver sur les réseaux, tu vas voir qu’il n’y aura aucun problème à cela.

Je te dis à très bientôt et surtout prends bien soin de ta voix.

Ciao !

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: