1

Peur des notes aigües

https://youtu.be/IR1b4G3zpks

Peur des notes aiguës.Comment résoudre ce problème ? Comment faire pour éviter de se planter dans les refrains où il y a des notes aiguës qui arrivent ?

Salut !

C’est Antoine. Je suis coach vocal et je vais t’expliquer tout cela. Je vais te donner des clés pour t’en sortir. Alors, n’hésite pas à t’abonner à cette chaîne. N’oublie pas d’activer la petite cloche, comme cela, tu recevras une notification à chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo et je peux dire qu’il y en a beaucoup sur cette chaîne. Je fais aussi des lives, donc cela nous permettra de communiquer en direct.

Alors, qu’est-ce qui se passe avec ces notes aiguës ?

En fait, c’est quelque chose de très classique que j’ai remarqué chez les chanteuses et les chanteurs, c’est qu’on sait où est la note aiguë dans la chanson. On chante alors le couplet, cela se passe bien. Tac l’intro. On avance dans la chanson puis tout d’un coup on approche du refrain et on sait qu’on va arriver près de cette note aiguë.

Et là en fait, ce qui va se passer, c’est que le corps va commencer à se raidir.

Même si tu ne te rends pas compte, il y a des petites contractions qui vont se mettre en place. Du coup cela, évidemment, qu’est-ce que cela va faire ? Cela va t’empêcher de sortir la note aiguë.

Alors, les contractions en elles-mêmes, si tu veux, on ne cherche pas à les annuler parce que ton corps, il utilise des muscles. Et les muscles, il faut qu’ils se contractent pour que cela fonctionne. Donc pour chanter, on a besoin qu’il y ait des muscles qui se contractent. Cela, ce n’est pas le problème.

Par contre, ce qu’on ne veut pas, c’est qu’il se crispe. Tu vois, on ne veut pas que tu te retrouves tout raidi et quasiment comme cela tout bloqué, figé à l’arrivée de cette note. Donc, la première chose que tu peux faire, c’est vraiment déjà vérifier que tu peux passer cette note.

Alors même sans la musique, sans les paroles, juste la note, tu peux te faire la mélodie comme cela, avec un petit exercice de vocalises. Alors tu sais, moi j’aime bien utiliser par exemple les trilles de lèvres.

On peut donc utiliser cela et tu vas faire ta mélodie comme cela, juste avec les trilles de lèvres.

 

Tu vas voir du coup que cette note, en fait, elle n’est pas si compliquée à atteindre. Alors ok, il n’y a pas les paroles, il n’y a pas la mélodie, mais nous ce qui compte, c’est que tes cordes vocales, elles puissent sortir la note. D’accord. Après le reste, on s’arrangera pour que ce soit joli, que cela sonne bien et qu’on puisse rajouter le texte.

Mais la première chose, c’est que tu puisses sortir la note à la bonne hauteur librement. Donc, je t’invite déjà cela, à bosser la mélodie avec les trilles de lèvres là, comme je viens de te montrer.

Alors, tu vas me dire : « oui, mais Antoine tu dis cela, je ne suis pas sûr, je n’en suis pas persuadé. » Je t’explique une petite anecdote que j’adore réalisée avec les artistes que je coache.

Tu sais j’utilise un piano numérique et j’ai remarqué que des fois quand on fait les gammes, il y a des artistes, ils savent très bien qu’il y a des notes qui commencent à être aiguës pour leur voix et ils savent où elles se trouvent sur le piano.

Quand ils regardent mes mains, quand ils voient que je m’approche dans cette zone, si tu veux le son, cela commence à être plus compliqué pour eux à sortir. Tout simplement parce qu’en fait ils voient que je m’approche de la note aiguë, la fameuse note qui est compliquée pour eux.

Du coup, ils commencent à se crisper, à se raidir même sans s’en rendre compte.

Tu vois, c’est une appréhension qui va provoquer du coup ces sur-contractions qui vont nous empêcher justement de sortir la note.

Alors moi, ce que je fais, c’est que mon piano, je peux trafiquer le son en fait parce que je peux le transposer.

C’est un piano numérique. Donc si tu veux, les notes sur lesquels je joue ne sont pas les vraies notes que l’on entend. Je m’amuse comme cela à trafiquer le piano de telle manière que cette fameuse note aiguë, ils la chantent alors que je suis en train de jouer une autre note, tu vois.

 

Comme cela, ils ne s’aperçoivent pas qu’en fait on est déjà sur le passage aigu. Et du coup quand on continue et que là on approche au niveau du clavier de ces fameuses notes dont ils ont peur, alors là ils disent : « ah non, mais là je n’y arrive plus » ou « c’est trop aigu » ou « j’arrête. » Sauf que ce qu’ils ne savent pas, c’est que la note aiguë, ils l’ont déjà chanté depuis peut-être deux ou trois répétitions parce que moi j’avais transposé mon piano.

Donc tu vois, c’est bien la preuve que notre esprit nous joue des tours parce qu’on a cette difficulté, on a de l’appréhension, on en a peur puis on crée des gestes contre-productifs avec beaucoup de crispations.

 

Pour chanter, on a vraiment besoin d’être libre, que le son sorte naturellement, mais c’est-à-dire de manière très facile. Et c’est vraiment une règle quand tu chantes, il faut que ce soit facile, il faut que cela sorte librement. Si tu commences à galérer, à pousser, à serrer, à contracter je ne sais quoi, c’est qu’on n’est pas dans la bonne direction.

 

Alors, je te propose pour mettre en place les bases d’accéder à une conférence que j’ai filmée, que j’ai enregistrée. C’est une conférence vidéo à laquelle tu vas pouvoir accéder tout de suite, simplement en cliquant dans le lien qui est dans la description juste en dessous. Alors, cela va te permettre de pouvoir mettre en place les bases qui vont vraiment te donner les clés pour bien démarrer si tu veux apprendre à chanter.

Tu laisses simplement ton prénom et ton adresse mail puis tu vas pouvoir recevoir dans ta boîte mail tout de suite là, dans quelques minutes, cette conférence vidéo pour déjà commencer à t’éclater. Si tu as des amis qui peuvent être intéressés par cela, n’hésite pas à leur partager. Moi, je te dis à très bientôt. Prends bien soin de ta voix.

Tchao !

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Emma Montané - 4 février 2019

Salut ! J’ai 17 ans et je suis actuellement étudiante en polytechnique à Paris . Mon rêve est d’être chanteuse a Broadway . Pour parler de ma voix je dirais que je suis soprano mais j’ai un répertoire assez étendu , je peux atteindre des notes très puissante autant que une voix de sifflet .
Je dirais que pour mes notes puissante ressemble a celle de Perrie Edwards ou encore Demi Lovato pour mon faselto j’atteint les mêmes notes que Billie Eilish et pour ma voix de sifflet Ariana Grande ou Mariah Carrey .
Mon problème est que quand je veux atteindre des notes très puissante ma voix atteint les notes mais quand je veux faire des sortes de vibratos un tiers des notes sont complétement fausse .
Je n’ai jamais pris de cours de chant donc je ne sais pas comment arranger ça .
Merci d’avance de ta réponse 🙂

Reply

Leave a Reply: