Il y a de l’air dans ma voix : comment faire ?

https://youtu.be/9EyRgau5shU

Transcription de la vidéo :

Au secours, j’ai de l’air dans ma voix quand je chante.

Les amis, j’ai reçu ce message et je vais te répondre aujourd’hui. Je vais te donner les explications et la solution pour corriger ce petit truc-là si tu as envie de le corriger, si ça te gêne.

Alors de l’air dans la voix, qu’est-ce que c’est déjà ? Tu vois là par exemple quand je parle, je n’ai pas d’air dans la voix. C’est-à-dire que ma voix est assez solide, assez présente. Maintenant si je parle un peu comme ça, c’est un peu comme si je soupirais et là j’ai de l’air dans la voix. Si je chante, là je n’ai pas d’air dans la voix. Maintenant si je fais, là j’ai de l’air dans la voix. Donc, ça peut être gênant, ça peut être un style, mais je vais t’expliquer.

Si c’est un style, ce n’est pas un problème. À ce moment-là, tu chantes avec un peu d’air dans la voix. Ça va être souvent utilisé dans la folk par exemple ou dans une certaine forme de chanson française, chanson à texte où on chante avec pas mal d’air dans la voix, pas mal de nonchalance. Le petit problème de cela, c’est que tu as peut-être envie d’avoir un autre son.

Deuxième chose, c’est que ce son-là, tu ne peux pas chanter fort. Si toi tu as envie de chanter du Lady Gaga ou du Adèle ou du Céline Dion et si tu as de l’air dans la voix comme ça tout le temps, ça va être compliqué. Tu vas vraiment te faire mal. Tu ne pourras pas chanter fort. Alors, je vais t’expliquer ce qui se passe en fait pourquoi on a de l’air dans la voix et je vais t’expliquer aussi quels exercices tu peux faire si tu veux enlever cet air dans la voix.

Alors qu’est-ce qui se passe ? Le son, tu sais il est produit par les cordes vocales qui se trouvent ici, là, logées dans notre pomme d’Adam. Elles sont ici. Comme je t’expliquais dans une autre vidéo, les cordes vocales en fait, elles se ferment, elles se touchent, elles se rouvrent, elles se ferment, elles se rouvrent plusieurs centaines de fois par seconde. Par seconde pas par minute les amis, plusieurs centaines de fois par seconde. C’est très rapide.

Ce qui se passe, c’est qu’au moment où elles se touchent, là c’est étanche. C’est comme si j’étais en apnée. On va le faire. Si tu bloques ta respiration, tu sens qu’il y a quelque chose qui se ferme un petit peu dans ta gorge, et là tu as en apnée. Là, tes cordes vocales, elles se touchent. Il n’y a plus d’air qui peut circuler. On le refait. Là, j’ai bloqué ma respiration, j’ai senti vraiment ceci.

Quand je chante, quand je parle, mes cordes vocales font la même chose, mais très rapidement. Elles se rouvrent tout de suite après, d’accord. Je ne m’en rends pas forcément compte. Le truc c’est que si jamais elles ne se ferment pas totalement, tu vois elles se rapprochent, même le début elles commencent un peu à se toucher, mais elles ne se ferment pas complètement. Ce n’est pas étanche. Là ce qui va se passer, c’est que je vais avoir un petit peu de son parce qu’elles se touchent quand même malgré tout, mais je vais aussi avoir un petit peu d’air parce que comme ce n’est pas étanche, il y a de l’air qui continue de sortir en même temps.

Ce qui fait qu’au niveau du son, je vais avoir ce son avec de l’air dans la voix. C’est ce qu’on appelle avoir de l’air dans la voix ou chanter avec de l’air dans la voix. Donc ça, tu comprends du coup que tu ne vas pas pouvoir chanter fort parce que si tu as toujours un peu une petite fuite comme ça, tu ne seras pas le plus efficace possible. Si tu veux pouvoir chanter fort, il faut absolument que tes cordes vocales se touchent complètement pour avoir le son total. C’est pour ça qu’on ne peut pas chanter fort avec l’air.

Maintenant, ça peut aussi nous fatiguer parce qu’à la longue, cet air qui va passer tout le temps, là entre les cordes vocales, il va les assécher un peu, il va les irriter un petit peu. Donc ça à la longue, si tu veux, ça peut fatiguer ta voix. Alors l’exercice que tu vas pouvoir faire, ça va être justement d’utiliser une loi de la physique que je t’ai expliquée dans une autre vidéo, tu pourras aller la voir, je t’invite à regarder ça. Mais simplement, on va faire un exercice. L’exercice que tu connais peut-être déjà du moustique.

Alors l’exercice du moustique, c’est quoi ? C’est qu’on va imiter un moustique qui fait zzz. Alors moi quand je faisais ça, ça me chatouille un tout petit peu la langue. Cet exercice du moustique, on va le faire, on va s’entraîner à faire des notes, comme ça. Tu vois là, j’ai fait une petite gamme, mais je peux faire une mélodie.

Quand je fais ça, ce qui est très important, c’est de sentir le petit sifflement de l’air. Ça va me prouver que j’ai toujours de l’air. Mais en faisant ça, je vais obliger mes cordes vocales à venir bien se toucher. Auquel cas comme elles vont prendre l’habitude de bien se toucher, parce que peut-être elles sont un peu feignantes en fait, elles ne se ferment pas complètement. C’est pour ça qu’on a une fuite. Mais en faisant cet exercice, je vais les obliger en fait par une loi de physique que je ne veux pas te réexpliquer là, je vais les obliger à venir se toucher complètement et tu vas voir qu’après si tu chantes normalement, tu vas vraiment sentir une différence.

Si tu fais, là je l’ai fait en moustique et après, là on entend, je n’ai pas d’air dans la voix. Donc si tu as de l’air dans la voix au départ, en faisant le moustique, ça va te le gommer, ça va te l’effacer. Je t’invite vraiment à tester cet exercice parce que ça fonctionne vraiment. Moi, c’est un exercice que j’utilise en coaching, avec les gens que j’accompagne. Donc voilà, je te le donne, donc vraiment pratique-le, ça va t’aider.

Je te dis à bientôt pour une prochaine vidéo. Prends bien soin de ta voix.

Ciao !

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: