Faire PORTER ma VOIX

Un exercice pour muscler ta voix et obtenir plus de projection. Alors cela, c’est vraiment quelque chose d’important, c’est quelque chose qu’on me demande souvent et je vais te donner un exercice complètement inédit.

Il y a très peu de personnes qui connaissent cet exercice et on va voir cela ensemble. Je vais te montrer comment le faire. Tu vas voir c’est tout bête, c’est tout simple, mais c’est pourtant tellement efficace.

Juste avant de démarrer, je te propose de t’abonner à cette chaîne YouTube en cliquant juste ici. Ce sont plus d’une centaine de vidéos qui ont déjà été publiés sur cette chaîne et ce sont trois nouvelles vidéos chaque semaine avec des astuces, des tutos, des exercices comme celui que nous allons voir aujourd’hui pour t’aider à mieux chanter et développer ta voix.

Alors, clique ici sur le bouton s’abonner et n’oublie pas d’activer la petite cloche pour recevoir les notifications. Vous êtes plusieurs milliers, dizaines de milliers d’abonnés à cette chaîne et je vous en remercie.

Alors, passons à cette histoire de muscler sa voix. Je voudrais déjà être bien clair avec toi sur le fait de muscler sa voix.

 

La voix, c’est un ensemble. On a le système respiratoire qui est en jeu. Il y a des cordes vocales. Il y a des espaces de résonance. Il y a vraiment plusieurs choses. Donc quand on dit muscler sa voix, je ne te parle pas de muscler tes cordes vocales, d’accord.

 

On va muscler certains muscles. On va le voir juste après. Mais quand je veux dire muscler ta voix, c’est une expression pour dire que tu vas avoir une voix qui porte plus une voix plus puissante.

 

Alors un petit rappel pour que tu comprennes bien ce qu’on va faire.

Au niveau des étages de la voix, on a la partie respiratoire qui nous amène le carburant tout simplement qui est nécessaire pour générer le son, on a ensuite l’étage des cordes vocales qui est ici et c’est là vraiment qu’on va créer la vibration source, la vibration d’origine et on a au-dessus ce qu’on appelle le conduit vocal.

 

C’est tout ce qui va nous séparer les cordes vocales de la sortie. Et ici, on va pouvoir appliquer des effets, on va pouvoir customiser le son, on va pouvoir gérer le timbre et on va pouvoir aussi renforcer le signal à obtenir plus de projections.

 

La technique que nous allons utiliser aujourd’hui s’appelle le twang. C’est une technique qui est utilisée vraiment dans beaucoup de style et cela nous permet vraiment d’apporter de la brillance, de l’intelligibilité dans le son.


L’oreille humaine est très sensible aux fréquences qui sont dégagées lorsqu’on utilise le twang dans sa voix. C’est donc un effet vocal. J’avais déjà fait une vidéo là-dessus, mais je te propose un petit rappel. On va passer derrière l’ordinateur pour que tu voies à quoi cela ressemble en termes de fréquence.

Alors, regardez, là on a un analyseur de spectre et vous allez voir ce qui se passe quand je rajoute le twang. Je vais démarrer avec un E où il n’y en a pas. Ensuite, je vais le rajouter …♪♪♪… Vous voyez, la zone rouge ici là, c’est ce que j’ai rajouté avec le twang. Ici, ma note. Là, j’ai ma note. Et là, regardez, je vais le refaire …♪♪♪…

 

Vous voyez cet aspect un peu nasillard que je peux utiliser quand je parle, quand je chante, cela rajoute vraiment des fréquences ici. Et ce sont ces fréquences auxquelles l’oreille humaine est très sensible. C’est pour cela qu’on va vraiment avoir cette sensation de son beaucoup plus fort.

 

Alors voilà, tu as bien compris qu’on peut modifier le son de sa voix et obtenir beaucoup plus de rendement.
Pour cela, on va devoir activer certains muscles et je te propose tout de suite qu’on passe à l’exercice pour muscler les muscles qui sont en jeu dans l’utilisation du twang.

Juste avant, si tu as des amis qui sont intéressés ou tu penses qu’ils pourraient être intéressés par cette vidéo, n’hésite pas à leur partager. Tu leur rendras service et ils t’en remercieront.

 

Alors l’exercice, il est tout simple. Je vais te le montrer. Je vais t’expliquer pourquoi cela fonctionne et pourquoi tu dois le faire même si cela te paraît complètement idiot comme exercice.

L’exercice, il va être tout simple.

Il va consister à tirer la langue en dehors de la bouche, comme ceci. Le but du jeu, une fois qu’on a la langue tirée comme cela, cela va être de déglutir. C’est-à-dire qu’on va essayer d’avaler notre salive en tirant la langue et tu vas voir que ce n’est pas si facile.

 

Alors au début, tu peux rentrer un peu la langue pour amorcer la déglutition et à partir du moment où tu sens que le processus s’engage, tu peux ressortir la langue. On essaye ! C’est compliqué à faire. C’est difficile à faire, mais je t’invite vraiment à t’entraîner. Alors, tu peux comme moi, là j’ai dû re-rentré la langue pour démarrer et avaler ma salive, mais je la ressors tout de suite après.

 

Cela, c’est vraiment un exercice qui va t’aider dans la projection de ta voix et je vais t’expliquer pourquoi. Lorsque l’on utilise le twang, c’est un petit peu la même analogie qu’un tuyau d’arrosage qu’on pincerait.

Imagine un tuyau d’arrosage. Des fois, les enfants s’amusent à pincer comme cela des tuyaux et tout d’un coup l’air va se mettre à projeter plus rapidement, à trisser comme on dit chez nous.

 

On n’a pourtant pas touché au robinet, mais il y a une pression plus importante qui va sortir au niveau du jet d’eau. C’est exactement ce qu’on va faire avec notre voix au niveau du conduit vocal. On va en fait pincer le conduit vocal, donc au-dessus des cordes vocales. On ne va pas forcer sur nos cordes vocales. Ce n’est pas de cela dont il s’agit. Mais on va reproduire la même chose. Pour cela, on va devoir rétrécir un petit peu l’espace dans notre conduit vocal.

 

Pour cela, on a un organe qui fait partie de la déglutition qui est un aiguilleur. Cela s’appelle l’épiglotte, entre autres, mais on s’en fout des noms.

Simplement, retiens qu’à chaque fois que tu avales ta salive, tu as une sorte de petit clapet qui va venir boucher si tu veux le conduit qui mène aux poumons et éviter du coup que ta salive aille dans tes poumons. Et grâce entre autres, à cet aiguillage, les aliments, tout ce que tu manges et tout ce que tu avales passera dans la partie digestive.

Donc, c’est vraiment un élément très important.

 

― En fait lorsque l’on utilise le twang, qu’est-ce qu’il va se passer ? Ce clapet va venir se rabattre comme si on voulait avaler quelque chose en fait, comme dans la déglutition. Donc pour rabattre ce clapet, on va utiliser une paire de muscles ici qui va nous permettre de tirer ce clapet vers le bas pour le rabattre et qui va faciliter en fait l’utilisation de l’effet du twang. Maintenant lorsque tu avales ta salive, c’est la même chose, tu as ces deux muscles ici qui vont venir rabattre le clapet.

 

Par contre, ce qui se passe aussi, c’est que ce clapet il faut qu’il puisse remonter après. Du coup, il y a deux autres muscles ici qui vont le tracter. Par l’intermédiaire de l’os hyoïde et ensuite des fixations de la langue, quand tu tires la langue, tu vas en fait retracter finalement, tu vas forcer la rélevation de ce clapet. Donc, tu vas maintenant comprendre ce qui se passe.

C’est-à-dire que quand tu déglutis, tu vas faire travailler ces muscles-là. En tirant la langue, tu vas venir les contrarier en forçant le clapet à remonter par le haut. Du coup, si tu veux vraiment déglutir, tu vas devoir forcer tes deux muscles ici à travailler plus pour rabattre ce clapet.

Alors, je suis désolé pour l’explication qui est un petit peu technique. Je ne vais pas aller trop dans les détails, sinon cela va devenir complètement incompréhensible, mais peu importe. Là je t’ai simplement donné l’explication du pourquoi du comment. Mais retiens simplement l’exercice, retiens d’essayer d’avaler ta salive en tirant la langue et cela suffira tout simplement.

Ensuite quand tu travailleras le twang avec ton coach, avec ton prof de chant ou par l’intermédiaire de vidéos que tu trouveras sur internet, tu auras déjà pré-musclé en fait les muscles qui vont permettre de, entre autres, provoquer le twang.


Je te rappelle l’exercice.
On essaye d’avaler sa salive et au moment où le processus de déglutition commence, on va tirer la langue. Si tu es plus avancé, tu peux même essayer de tirer la langue et d’avaler ta salive en même temps. Ce qui est assez compliqué. Alors, eh bien là, il y a juste à répéter l’exercice. Tu peux mettre en pause la vidéo ou quand elle sera terminée faire cet exercice.

 

Moi, je te laisse. Je te laisse passer à la pratique. J’espère que cette vidéo t’aura plu. Des exercices comme cela, il y en a plein sur cette chaîne YouTube. Et si tu le souhaites, on peut commencer à mettre en place ta technique vocale ensemble.

Pour te remercier d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout, j’ai tourné des vidéos d’exercice que je te propose de t’envoyer gratuitement pendant 30 jours chez toi à la maison dans ta boîte email.

Pour cela, il te suffit de cliquer dans le lien qui est dans la description ici ou ici sur le côté pour faire apparaître un formulaire et tu laisses tout simplement ton prénom, ton adresse email. Pas besoin de numéro de téléphone ou d’adresse ; juste ton prénom et ton adresse email et je t’enverrai tout cela, toutes les semaines, des vidéos d’exercice.

Je te dis à très bientôt. Prends bien soin de ta voix et n’oublie pas de pratiquer cet exercice.

Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: