Déballage pédale loop simple

Transcription de la vidéo

Comment utiliser un looper ou une pédale looper ? Tu vas voir, on va t’expliquer à quoi ça sert, comment ça fonctionne.
C’est un sondage que j’avais réalisé auprès de l’audience de la chaîne youtube, et vous étiez plusieurs à me demander des vidéos sur du matériel, sur les pédales d’effet, sur les pédales loop : c’est ce qu’on va faire aujourd’hui.

 

Si toi aussi tu veux rejoindre les plus de 15 000 abonnés à cette chaîne, il te suffit de cliquer juste en-dessous et d’activer la petite cloche pour recevoir les notifications. Ce sont au moins trois vidéos par semaine que tu recevras, avec des conseils pour t’aider à chanter, à améliorer ta voix, à développer toute ta partie artistique avec du matériel ou sans matériel.
Passons tout de suite à cette présentation. Alors tu vois que je ne suis pas seul aujourd’hui, parce que les looper, moi j’en ai utilisé pendant quelques années, mais très honnêtement, je ne suis absolument pas spécialiste de ce type de matériel, et c’est pour ça que j’ai demandé à mon pote Alain de venir nous présenter ce matériel.
« Salut Alain »
« Salut Antoine »

« Donc ce qu’on va faire, c’est qu’on peut-être déjà commencer par une petite démo. Mais juste avant, je voulais apporter une précision. Parce qu’on mélange des fois le looper et le sampler.

En fait, les DJs qui ont pris l’habitude de sampler la musique, vont utiliser un petit sampler qui va enregistrer un petit fragment de musique, et ensuite ils vont s’amuser à mixer avec ce petit échantillon de musique.
Sample, ça veut dire échantillon.
Ça c’est le sampler qui permet de faire ça. Le looper c’est un petit peu différent, parce qu’il permet d’enregistrer de la musique, mais c’est de la musique que tu vas enregistrer en live, en direct. Et ensuite, tu vas réutiliser ces échantillons en direct également, et tu vas pouvoir les superposer, mais on va voir ça tout de suite.
Alors Alain, je pense que le mieux, ce serait de nous faire écouter une petite démo déjà de tout ce qu’on peut faire avec un looper, et puis ensuite on expliquera comment ça fonctionne.
« Alors on va partir sur un modèle simple
Là il y en a plusieurs dedans déjà »
« Yes ! Alors tu vois, Alain a préenregistré avant qu’on lance les caméras pour te faire une petite démo de jusqu’où on peut aller. Mais on va t’expliquer comment ça fonctionne. Tu t’aperçois que la pédale loop c’est vraiment un instrument magique. Je le considère vraiment comme un instrument même si c’est une machine.
Parce que grâce à cette pédale loop, tu vois bien que là Alain a pu enregistrer plein plein plein de parties de guitare, et même s’il est tout seul, tu vas pouvoir faire un accompagnement, un petit solo par-dessus »
« une basse »
« une basse »
« une contre-rythmique »
« on peut même rajouter une contre-rythmique, des éléments de percussion si on le souhaite. Mais on va t’expliquer de A à Z en partant de 0, pour voir comment ça fonctionne.
Juste avant, je t’invite à partager cette vidéo auprès de tes amis qui seraient intéressés par les pédales loop, les loopers. S’ils sont intéressés par le matériel, et bien tu leur rendras service en partageant cette vidéo.

Donc là, volontairement pour cette vidéo, on a pris une loop station vraiment simple, un modèle de base, pour que tu vois tout ce qu’on peut faire. Pas besoin de dépenser des milles et des cent. Avec un looper de base tu vas voir, on peut faire déjà plein de choses.

Alors Alain, quelle est la première chose qu’on va faire avec la machine avant de pouvoir commencer à enregistrer ? »
« Déjà on va choisir un tempo, il faut toujours partir simple, il faut pas chercher à faire des constructions compliquées, juste le temps de gérer l’appareil, de savoir le faire fonctionner. Donc là je vais imprimer au pied un premier tempo. Voilà. Là déjà il est prêt à enregistrer avec ce tempo là.

Ensuite il y a des fonctions différentes, il y en a qui enregistrent de suite. Celui-ci a une fonction auto start. C’est-à-dire que quand je vais appuyer sur enregistrement, il va démarrer que quand j’envoie la guitare. »

« D’accord. »
« Alors, je vais essayer de ne pas me planter. »
« Voilà. Ça, c’est la première partie. On peut choisir son nombre de mesures aussi »
« D’accord. Donc vous avez vu, Alain a commencé par taper du pied pour donner le rythme du tempo. Et dans la machine, il y a des petites percussions qui sont pré-enregistrées. Donc ça nous permet de garder le rythme.
Après Alain, il me semble qu’on peut enlever cette percussion si on le souhaite ? »
« Oui, sur ce modèle là, on peut couper le volume. Sur d’autres modèles, ce sera plus séparé. Tu as déjà des percu intégrées, on peut choisir le type de tempo qu’on veut, avec les percussions qu’on veut. Mais celui-là il est simple. »
« Ok. Donc là on a une rythmique de base, et on va voir ce qu’on peut faire ensuite. »
« Là je vais repérer le début de ma mesure, parce que je ne peux pas enregistrer n’importe où. J’ai un petit voyant qui m’indique le début de la mesure, donc il faut que j’attaque dans la mesure. »
« 1, 2, 3, 4, 1, 2, 3, 4 »
« Loupé »
« Petite erreur au début mais c’est pas grave. Donc là maintenant j’ai ma basse. »
« Donc là on entend du coup la deuxième partie qu’Alain a enregistrée par-dessus. »
« Maintenant je vais envoyer la rythmique. Il faut que j’attende la mesure.
Voilà, elle est en fond. »
« Ok. Alors Alain, là ce qu’on a vu, c’est que finalement, en branchant ta guitare dans cette pédale, tu peux superposer les couches. Mais maintenant, ce qui va intéresser les chanteuses et les chanteurs qui nous suivent, c’est de savoir Est-ce qu’avec la voix (parce que tout le monde n’est pas instrumentiste) Est-ce qu’avec la voix on pourrait brancher notre micro dans cette pédale pour s’amuser aussi avec notre voix ? »

« Alors on peut le faire aussi, bien que le modèle soit ancien, il y avait déjà une entrée pour le micro et une entrée pour la guitare. Avec deux volumes séparés pour pouvoir équilibrer l’ensemble. Donc on peut faire plusieurs voix effectivement. »

« Ok. Ben écoutes Alain, ce que je te propose, c’est que »
« On se jette dans l’aventure ! »
« On y va, je vais prendre le micro, et c’est parti ! »
« Alors ce qui est intéressant les amis, c’est que là du coup, on a empilé deux couches de guitare, plusieurs couches de voix, et maintenant, je vais pouvoir m’amuser moi, à improviser là-dessus. Parce que là finalement on a déjà créé le tapis sonore, et c’est un très bon exercice pour s’amuser à improviser. Donc du coup Alain va nous relancer l’ensemble, et puis moi je vais me promener un petit peu dessus avec Alain. »

« Ok. Alors vous voyez les amis, c’est vraiment très intéressant parce que là, les possibilités de création sont illimitées, même si vous êtes tout seul.

Si vous jouez des percussions, si vous jouez d’autres instruments, ben vous pouvez très bien vous placer devant le micro et jouer ces instruments et du coup les faire jouer en boucle par la pédale looper.
Alors là, la pédale qu’on utilise Alain, qu’est-ce que c’est comme modèle sur cette démo ? »
« Alors c’est un vieux modèle, est-ce que je donne les marques ou pas ? »
« Oui allez, tu peux donner les marques. »
« C’était parmi les premiers. C’est un RC20, Loop Station. À l’heure actuelle, il est beaucoup plus sophistiqué. Celui-ci n’avait qu’une capacité de 5 minutes au total.
Donc on avait une possibilité de 16 qu’on touchait manuellement etc, et on avait que 5 minutes au total, des boucles qu’on faisait.

À l’heure actuelle, il y a des modèles beaucoup plus puissants où on peut atteindre jusqu’à 3h d’enregistrement. Ce qui veut dire que là, c’est beaucoup plus sophistiqué. »

« D’accord. Donc là on est sur une pédale Boss. Il y a aussi, en équivalent, le JamMan de Digitech pour citer aussi cette marque.
Il y a plusieurs marques. Ce qu’on fera, c’est qu’on vous mettra dans la description, des liens, des descriptifs de ces différentes pédales looper. Comme ça, vous pourrez en voir les caractéristiques et juger par vous-même.
Voilà, j’espère que cette vidéo vous aura intéressés, merci Alain en tout cas pour la petite démo. »
« Avec plaisir »
« Moi ce que je vous propose, pour vous remercier d’avoir suivi cette vidéo, pour aller plus loin, c’est de vous envoyer des cours de chant à la maison, chez vous. C’est des vidéos que je vais vous envoyer directement sur votre adresse mail. Pas besoin de mot de passe ou de code.
Pour ça, rien de plus simple, il vous suffit juste de laisser votre prénom et votre adresse mail en cliquant dans le lien qui s’affiche ici dans la description, ou là sur le côté. Et vous recevrez pendant un mois gratuitement, c’est offert, des vidéos avec des cours de chant.
Donc je les ai tournées avec mon piano, je vous donne des exemples, on fait les exercices ensemble, et ça vous permettra de progresser, de vous mettre le pied à l’étrier, et pourquoi pas après de pouvoir improviser avec ce type de pédale comme nous l’avons fait aujourd’hui.
Je vous dis à très bientôt, passez une bonne journée, tchao ! »
admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: