Conseils pour bien chanter sur scène – #BienChanter n°97

Transcription de la vidéo

Comment être à l’aise sur scène quand tu chantes ? On en parle tout de suite. Sur scène, il peut arriver plein de problèmes. Il y a toujours des soucis. Il y a toujours des petits bugs. Il y a toujours des petites pannes. Il y a toujours des petites choses qui arrivent et qui risquent de te déstabiliser. Donc moi, ce que je te propose, c’est de te donner vraiment mes meilleurs conseils pour déjà essayer de débusquer les soucis qui pourraient arriver et t’éviter d’être déstabilisé sur scène.

Juste avant de passer à ces conseils, je te propose de t’abonner à cette chaîne YouTube. Pourquoi ? Parce que trois fois par semaine, je publie des vidéos avec des conseils pour t’aider à bien chanter et avancer dans la musique. Alors, si toi aussi tu veux recevoir ces conseils toutes les semaines, il te suffit de cliquer juste en dessous pour t’abonner et rejoindre ainsi plus de 15000 chanteuses et chanteurs qui suivent cette chaîne YouTube.

 

Alors sur scène, tout peut arriver.

C’est-à-dire que tu peux avoir des problèmes d’éclairage, tu peux avoir une personne qui s’évanouit dans la foule, tu peux avoir un musicien qui marche sur son câble de guitare et tout d’un coup le son est coupé, tu peux avoir une panne de courant. Il peut y avoir plein de problèmes, après ce que je te dis ce sont de gros problèmes, mais il peut y avoir aussi des petits problèmes qui vont être suffisamment désagréables pour te déstabiliser et te faire rater ta prestation, te faire rater au moins ta chanson.

Je te propose qu’on les voie ensemble, comme cela, cela t’évitera dans tes premières fois d’avoir ces problèmes et tu seras du coup beaucoup plus à l’aise pour chanter.

 

Première chose, cela va être le micro et quand je parle de micro, je veux te parler aussi de pied de micro. Il y a beaucoup de problèmes avec les pieds de micro, tu vas le voir.

Donc le pied de micro, c’est souvent un trépied qui est réglé et il te sert à tenir le micro de manière à avoir les mains libres. C’est très pratique si tu joues de la guitare en même temps que tu chantes. Mais cela te permet aussi de pouvoir t’exprimer avec tes mains si tu aimes faire cela, si tu es plus à l’aise comme cela et donc, tu n’as pas besoin de tenir le micro.

Maintenant, le problème du pied de micro, c’est qu’il n’est jamais réglé à la bonne hauteur. Combien de fois on voit une chanteuse ou un chanteur qui se présente devant le micro et le micro lui arrive là parce que simplement le pied n’a pas été réglé. Ou à l’inverse, si le pied arrive là, la personne va devoir se mettre sur la pointe des pieds ou essayer de tirer sur le pied, cela va le dérégler.

Ou alors le micro, s’il est positionné trop bas, tu ne vas pas chanter en face. Du coup, on ne va pas t’entendre et on sera obligé d’essayer de corriger le son, mais il ne pourra pas faire grand-chose malheureusement si le micro n’est pas en face de ta bouche. Ou alors, si tu t’en aperçois, tu vas être obligé de te courber et de te pencher et ce ne sera pas du tout confortable pour chanter.

En plus, il y a certainement des gens, tu sais il y a toujours des petits malins qui s’amusent à regarder les détails et qui vont dire : « Ah regarde, il est plié en deux parce que son micro, il est trop bas ! Il est en train de galérer ! » Et plutôt que d’écouter ce que tu es en train de chanter, ils vont s’amuser à penser à cela.

Donc, il faut absolument que tu t’assures que ton pied de micro soit bien réglé avant de chanter.

Ce qui te permettra du coup quand tu montes sur scène d’avoir le micro vraiment bien en face de ta bouche et d’être bien à l’aise et de ne pas avoir cela à gérer pendant le début de ta chanson. Je t’assure que cela occupe vraiment l’esprit si tu te rends compte que ton micro n’est pas à la bonne hauteur.

En fait pendant que tu commences à chanter, tu es en train de te dire : « Comment je vais faire. Est-ce que je le dérègle ? Est-ce que je m’arrête ? Je le ferai à la fin de la chanson. » Bref, cela va complètement te perturber l’esprit et en tout cas, te déconcentrer. Ce qui n’est pas excellent quand tu chantes puisqu’on préfère que tu sois tout concentré sur le public auquel tu vas proposer ta musique.

Alors le pied de micro, il faut le régler, c’est une chose, mais il va falloir aussi vérifier que tout est bien serré parce qu’il n’y a rien de pire que de voir le micro qui se casse la figure en plein milieu de ta chanson. Enfin si, il y a des choses pires, le courant pourrait se couper. Mais je veux dire, cela perturbe. On n’a pas besoin de cela. Tu es peut-être déjà stressé quand tu chantes. On n’a pas besoin d’avoir des événements en plus qui arrivent comme cela pour te déconcentrer.

Donc, vérifie bien les vissages parce que sinon ton pied de micro risque de tomber et c’est pareil évite de trop t’appuyer sur le pied de micro, il n’est peut-être pas assez costaud pour tenir en fait ton effort et il risque de tomber. Après, tu vas te retrouver avec un pied de micro qui est trop bas.

Alors que peut-on faire si jamais on se retrouve devant un pied de micro qui est mal réglé ? On a quand même une solution. Cela va être de déchausser le micro, en fait donc de défaire le micro de la pince pour pouvoir le tenir à la main. Ce qui sera déjà là beaucoup plus confortable. Tu pourras en plus te balader.

Alors pour cela, il y a un sens, c’est-à-dire qu’il faut tenir le pied de micro dans une main, tenir le micro dans l’autre main et tirer vers soi, d’accord. Cela ne sert à rien de tirer vers le haut. Les pinces en général sont assez serrées et le micro ne pourra pas s’échapper. Donc, il faut vraiment tirer vers toi. D’autant plus s’il y a un câble derrière, cela te permettra de tirer le câble en même temps.

Alors puisqu’on parle du câble, il va falloir aussi s’assurer de sa longueur et de comment il est enroulé autour du pied de micro. Je t’explique. Si tu as envie de te balader sur scène avec ton micro, si tu n’as pas un micro sans fil, il va falloir t’assurer qu’il y a assez de câbles. Et s’il y a assez de câbles, il va falloir t’assurer qu’il n’est pas tout entortillé autour du pied de micro parce que très souvent on fait cela pour éviter que le câble se balance comme cela et gêne la vue. C’est vrai que cela ne fait pas très joli.

En général, le technicien va donner deux, trois petits tours autour du pied de micro pour bien faire, cheminer le câble comme un serpent autour du pied de micro jusqu’au micro. Le problème, c’est que quand tu vas prendre le micro dans ta main, après il va falloir tout détortiller autour.

Donc à ce moment-là, explique au technicien que pendant ton morceau ou pendant ton concert, tu as besoin de prendre le micro et auquel cas il s’arrangera pour que tu aies une petite boucle de câbles au pied du micro qui te permettra de dérouler ce câble du coup quand tu vas bouger au niveau de la scène et tu ne vas pas te retrouver coincer comme cela avec ton micro ou pire à le débrancher si jamais tu tires dessus et que le câble est trop court.

 

Avant de passer aux autres astuces, je t’invite à partager cette vidéo à tes amis si eux aussi se posent plein de questions sur comment aborder la scène. Si tu as envie que cela se passe bien pour eux et qu’ils n’aient pas ces problèmes de micro et autres difficultés dont je vais te parler après, partage-leur cette vidéo, cela leur fera plaisir et cela leur rendra service.

 

Alors un autre point qui est assez important : les paroles.

C’est toujours un point très sensible. Au niveau des concerts : est-ce que tu chantes avec tes paroles ou est-ce que tu chantes sans tes paroles ? Si tu es musicien amateur ou en développement, je pense que tu n’as pas encore des prompteurs partout, comme il y a à la télé, avec des écrans en fait qui te diffusent les paroles.

Donc, si tu ne connais pas tes paroles par cœur, il n’y a pas 36 solutions, soit il va falloir les poser par terre, mais à ce moment-là, il faut que tu t’assures d’imprimer tes paroles en caractères assez gros parce que quand tu bosses chez toi, les paroles elles sont toutes proches. Donc cela, c’est facile. Mais une fois qu’elles sont posées à tes pieds, assure-toi que la police de caractère est suffisamment grande pour que tu puisses encore voir les paroles.

Trop souvent, je vois les chanteuses qui se disent : « C’est bon, je vais poser mes paroles au sol. » Puis elles se penchent comme cela parce qu’on n’arrive pas à voir les paroles, parce que c’est écrit trop petit. Donc si tu as besoin de ton texte et que tu n’assumes pas de les mettre sur un pupitre, laisse-les au sol, mais assure-toi de vraiment imprimer en gros caractère tes paroles.

Ensuite, si tu fais du bal par exemple, tu as peut-être des répertoires de 3 heures, 4 heures, donc là il est complètement admis que tu aies les paroles devant toi. Tu vas avoir probablement un pupitre avec un classeur de parole. Donc là, c’est pareil, le pupitre il va falloir le régler de manière à ce qu’il soit suffisamment en bonne distance pour que tu puisses lire les paroles confortablement et en même temps qui ne gâche pas toute la vue.

C’est-à-dire que si tu mets le pupitre comme cela devant toi, les gens ne vont plus te voir et c’est dommage parce qu’on a quand même envie de voir la chanteuse ou le chanteur quand il se produit sur scène. Donc, essaye de baisser un petit peu le pupitre de manière à ce qu’on puisse te voir au-dessus du pupitre.

Maintenant, si tu utilises des feuilles transparentes, tu sais des pochettes transparentes ou des porte-vues, c’est souvent en matière plastique. Le problème du plastique, c’est que cela brille et cela fait des reflets avec les lumières. Donc, tu fais tes réglages en plein jour, tout cela, cela se passe bien. Arrive la nuit où dans la salle on coupe la lumière et il y a les éclairages de scène ; et là cela brille, cela se réfléchit et tu n’arrives plus à lire le texte.

Et là, c’est la galère parce que ton texte, tu ne le connais pas. C’est pour cela que tu as les paroles devant toi. Et tu vois le passage qui arrive, et là tu as un vieux reflet sur le refrain et tu ne sais plus ce que tu as à chanter. Donc pour t’éviter cela, prévois bien de sortir tes feuilles, ne laisse pas de plastique au-dessus, sors-les des pochettes. Organise-toi de manière à ce qu’il n’y ait pas de reflet sur tes paroles.

 

Alors, on parlait des éclairages de scène tout à l’heure, mais il faut bien que tu tiennes compte de cela parce que quand on répète à la maison ou dans des locaux de répétition, cela se fait à la lumière du jour ou à la lumière des néons, mais en tout cas les conditions de luminosité sont plutôt bonnes.

Or sur scène et pour la beauté du spectacle, on va laisser une petite pénombre. On va avoir des éclairages ponctuels à droite à gauche et il va y avoir des éclairages sur toi, pas forcément sur ton pupitre ou sur tes paroles. Donc, il faut bien que tu tiennes compte de cela et pour cela il y a une solution assez facile. Cela va être d’utiliser des petites lampes portatives qui se clipsent sur les pupitres et ce sont des lampes à led qui ont une très bonne autonomie.

Cela va durer vraiment des heures et des heures. Cela, il n’y a aucun souci pour que cela dure le temps de ton concert. Cela va être très discret. Il y a un petit col de cygne noir. Si tu as déjà vu les musiciens d’orchestre, tu sais dans les grands orchestres symphoniques, ils ont des lampes de pupitre.

Alors en général, eux, c’est la version haut de gamme 220 volts qui est branchée sur scène, mais tu peux utiliser ces petites versions portatives qui sont très peu coûteuses et je te mettrai un lien d’ailleurs si cela t’intéresse pour voir à quoi cela ressemble. Du coup, cela te permettra d’avoir de bonnes conditions de luminosité pour tes paroles, tout en ayant de belles lumières sur la scène.

 

Une autre astuce que tu peux utiliser, c’est au lieu d’imprimer tes paroles en noir et blanc, tu vas les imprimer en blanc et noir.

Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que tu vas te débrouiller pour que ta feuille, en fait, soit en fond noir et que tes paroles soient en négatif. C’est-à-dire que tes paroles sont écrites en blanc sur fond noir.

Ce qui fait qu’au lieu d’avoir le blanc de la feuille qui réfléchit bien et tes caractères en noir que du coup tu ne vas pas voir parce que noir dans la pénombre, tu ne vas pas le voir, alors que le blanc de ta feuille tu vas vraiment bien le voir. À l’inverse, si tu imprimes ta feuille en noir et que tes caractères eux sont en blanc, même en faible luminosité, ils vont ressortir plus facilement.

 

Donc voilà mes meilleurs conseils. Bien sûr, j’aurais pu t’en donner d’autres, mais enfin après la vidéo serait vraiment trop longue. Mais utilise déjà cela au quotidien, applique vraiment. Cela te paraît peut-être complètement idiot, complètement basique, mais je t’assure que le jour où tu vas te retrouver sur scène et que ton pupitre ou ton pied de micro va s’effondrer en plein milieu de ton morceau, tu seras en totale panique et tu penseras à moi, si tu n’as pas vérifié par exemple les serrages de ton pied de micro. Donc vraiment, applique bien cela.

Si tu souhaites te perfectionner, si tu souhaites apprendre à chanter, moi pour te remercier d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout, je te propose de t’envoyer gratuitement pendant 30 jours mes meilleurs conseils en vidéo.

Ce sont des exercices vocaux, ce sont des cours de chant, tout simplement, tel que je les réalise en coaching. Donc, il te suffit de laisser ton adresse mail et ton prénom en cliquant juste en dessous ou ici dans la description et tu recevras gracieusement ces vidéos pendant 30 jours. Je te dis à très bientôt. Passe une bonne journée et prend bien soin de ta voix.

Tchao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: