Comment chanter fort ?

Transcription de la vidéo

Comment chanter fort ? Juste avant de commencer je vous incite à

vous abonner à la chaîne youtube pour recevoir toutes les semaines gratuitement des exercices et des conseils pour améliorer votre voix.

La première bonne nouvelle c’est que je suis persuadé, quasiment certain, que vous avez tous à un moment donné de votre vie, su parler fort. Et je dirais par interpolation : chanter fort.

Quand est-ce que vous saviez faire ça ? Lorsque vous étiez bébé ! Lorsque l’on est bébé, on ne sait pas encore parler, on ne sait pas encore formuler des demandes précises. Par contre ce qu’on sait faire, c’est crier ou pleurer et ça on sait le faire très fort parce qu’on doit pouvoir réveiller nos parents la nuit pour dire qu’on a faim ou qu’on a besoin d’être changé.

Donc les bébés ont une technique et vous avez certainement tous utilisé cette technique qui va nous permettre de chanter fort.

Alors pourquoi est-ce qu’on a besoin de le « réapprendre » : il y a plusieurs raisons. On a le bagage culturel par exemple, il y a certains pays dans lesquels on ne parle pas fort. À l’inverse en Italie, les italiens parlent fort ! Vous voyez, on entend ça déjà dans la voix.

Il y a certains pays où au contraire on va parler pas trop fort. La personne qui parle trop fort va vraiment être catégorisée en personne volubile ou malpolie donc on va prendre l’habitude de ne plus trop utiliser notre voix de manière forte.

Peut-être que lorsque vous parliez, plus jeune on vous disait « Tais-toi ! » ou alors « Arrête de parler si fort ! » et on baisse le volume de notre voix.

Le bagage culturel c’est quelque chose qu’on va peut-être effectivement oublier un petit peu comment utiliser notre voix de manière forte.

Peut-être que vous pratiquez aussi le chant en chorale. Et en chorale on n’aime pas forcément que tout le monde se mette à chanter à « tue-tête », trop fort, et à ce moment là le chef de chœur peut être amené à vous dire « Eh, moins fort parce que toi là tu dépasses un peu du lot » donc si vous pratiquez le chant chorale et qu’effectivement on vous fait souvent la remarque de dire « tu chantes trop fort », ça va plutôt vous engager à baisser le ton, à baisser le volume de votre voix.

Petit à petit vous risquez d’oublier comment on fait pour chanter fort tout simplement. Alors pour commencer vous pouvez faire une sorte de petit diagnostic comme ça pour voir si déjà au quotidien, est-ce que vous utilisez votre voix parlé de manière forte ou pas, c’est déjà un premier indice.

Maintenant, lorsque vous chantez, est-ce que dans votre pratique vocale vous êtes amenés à devoir chanter fort ? Est-ce que par exemple vous n’avez pas de micro et vous êtes obligés de porter votre voix ? Ou alors vous avez un micro mais vous ne vous entendez pas et à ce moment là vous avez aussi l’impression de voir aussi « forcer » sur votre voix ?

Or on va voir que forcer sur notre voix ne nous aide pas à chanter plus fort.

Donc faites ce petit diagnostic pour voir où vous en êtes par rapport à ça. D’où pourrait venir le terrain, quel est le terrain qui pourrait faire que vous vous posez la question : « Pourquoi je ne chante pas assez fort ? » donc ça c’est un peu compliqué de faire ce petit diagnostic pour prendre conscience de où vous en êtes par rapport au fait de chanter fort.

Maintenant, l’aspect physiologique. Comment fait-on pour chanter fort ? On ne va surtout pas, en aucun cas, forcer sur nos cordes vocales.

Je vous rappelle les différents étages : nous avons ici la partie carburant (ça vous pouvez le retrouver dans d’autres vidéos donc je ne m’attarde pas dessus) vous avez ici la génération du son et c’est juste la génération de la note.

Donc on ne va pas chercher à forcer ici sur nos cordes vocales. Et on a ensuite la partie résonateur, amplificateur et c’est ce qu’on va utiliser finalement pour chanter plus fort.

Je vous explique tout de suite comment : le principe est assez simple, on va utiliser ce qui se passe dans le tuyau d’arrosage.

Souvenez-vous, quand vous vous amusez des fois avec un tuyau d’arrosage, vous allumez le robinet, il y a de l’eau qui sort et c’est beaucoup plus rigolo de pouvoir trisser, éclabousser les copains. Et à ce moment là on va se mettre à pincer le tuyau d’arrosage : très important parce que je ne touche pas au robinet mais simplement je pince le tuyau d’arrosage et tout d’un coup le jet va devenir plus puissant, d’accord ?

C’est exactement ce qu’on va faire avec notre voix : on ne va pas changer notre alimentation de la voix, mais par contre on va s’amuser à pincer (et c’est vraiment ce qui va se faire) on va pincer en fait une zone qui se situe dans le conduit vocal juste au dessus des cordes vocales.

Donc on ne force pas sur les cordes vocales, ça se passe vraiment à l’étage du dessus, on va pincer le conduit et on obtiendra ce qu’on obtient sur le tuyau d’arrosage quand on le pince, c’est-à-dire un son plus fort, plus projeté. Et ça ça marche vraiment aussi bien pour parler que pour chanter et c’est vraiment très puissant.

Je vais vous en faire tout de suite la preuve scientifique : juste avant, si cette vidéo vous intéresse, si vous pensez qu’elle peut aider certains de vos amis et bien n’hésitez pas à leur partager.

Pour faire la démonstration, je vous propose qu’on passe tout de suite derrière l’analyseur de spectre pour que vous compreniez exactement ce qu’il se passe acoustiquement.

Alors, regardez : j’utilise ici une application d’analyse de spectres. Ça veut dire que cette application va analyser les fréquences de ma voix.

C’est très pratique à utiliser, vous pouvez en trouver gratuitement sur internet, ça marche aussi sur les téléphones ou sur les tablettes. Donc je vous invite si vous souhaitez vous amuser à en installer une comme ça sur vos téléphones ou tablettes.

Donc on va se servir du son du bébé. On a ici en représentation des différentes fréquences. Donc ici quand je suis en bas ce sont les fréquences graves et plus je monte ici plus ce sont des fréquences aigües. Ici la représentation se fait dans l’autre sens, j’ai à gauche les fréquences graves et plus je vais vers la droite, plus j’ai des fréquences aigües.

Donc vous allez voir qu’en fonction du son que je génère, on va voir ici une transcription graphique plus ou moins riche.

Par exemple je vais faire le bébé qui ne va pas réveiller ses parents : Ouiiiiin Ouiiiiin Ouiiiiin. Vous voyez ici à droite les traces de mes trois « Ouin » donc on voit qu’ici j’ai des fréquences graves, on est sur une voix homme, avec quelques harmoniques ici. Plus la couleur s’approche du rouge, plus c’est puissant, plus c’est fort en intensité sur la fréquence.

Maintenant pour comparer ça je vais faire le bébé qui veut vraiment réveiller ses parents : Ouiiiiin Ouiiiiin Ouiiiiin. Regardez, ici on a le bébé qui ne les réveille pas et ici on a le bébé qui les réveille.

C’est un son qui est d’ailleurs assez énervant. Vous voyez qu’ici je suis venu enrichir mon son, j’ai renforcé des fréquences qui font que on va entendre quelque chose de très fort parce que cette zone de fréquence ici c’est une zone dans laquelle l’oreille humaine est très sensible, à laquelle l’oreille est très sensible.

Donc le bébé lui il est très malin parce que il génère du son dans cette zone donc il est sûr que ses parents vont bien la capter avec leurs oreilles, et il va se faire entendre.

Et nous on va utiliser la même chose pour chanter, c’est-à-dire qu’on va renforcer cette même zone. Alors je vais refaire 3 « Ouin » sans renforcer cette zone : Ouiiiin Ouiiiin Ouiiiin. Maintenant je la renforce, je pince le tuyau d’arrosage : Ouiiiin Ouiiiin Ouiiiin. Vous entendez ce son un petit peu nasillard, bien sûr on ne l’utiliserait pas autant pour chanter, mais là pour l’exercice, pour je dirais s’habituer à pincer le tuyau on va faire ça.

Alors je vous incite à refaire le son du bébé, c’est le bébé qui est vraiment énervant : Ouiiiin Ouiiiin Ouiiin, le bébé qui n’est pas énervant : Ouiiiin Ouiiin Ouiiiin. Vous voyez, celui là ici, on ne renforce pas ces fréquences et donc du coup c’est pas vraiment fort. Donc je vais faire cet exercice plusieurs fois : Ouiiiin Ouiiiin Ouiiiin pour finalement provoquer ce pincement dans mon tuyau, dans mon conduit vocal et comme il restera après l’avoir fait plusieurs fois un peu de pincement dans ce conduit vocal, ce qui fait qu’après quand je vais chanter, peut-être que je vais avoir un son un petit peu différent.

Donc ça c’est à vous de tester, vous faites du bébé déjà comme ça : Ouiiin Ouiiiin Ouiiiin, du bébé très énervant, et ensuite vous chantez derrière et vous me dites si ça change quelque chose ou pas et on verra si on doit aller plus loin dans ces exercices.

Vous avez ici la représentation verticale donc ici vous allez voir mon bébé qui ne réveille pas ses parents : Ouiiin Ouiiiin Ouiiin Ouiiin. Donc vous voyez qu’ici les fréquences se situent à gauche du trait rouge. Ouiiin Ouiiin Ouiiin. Maintenant si je veux les réveiller : Ouiiiin Ouiiiin. Alors vous voyez qu’ici dans cette zone je suis vers 2000, 2500 Hertz, là c’est vraiment l’explosion. Ouiiin Ouiiiin et l’oreille est très sensible à cette zone de fréquences et pour chanter fort on va utiliser cette technique.

Voilà vous venez de voir la preuve en image, avec un analyseur de spectres des fréquences qu’on a vraiment boostées, qu’on a amplifiées et qui font qu’on chante plus fort et que les gens nous entendent mieux. Mais surtout je vous rappelle que ça ne doit pas picoter dans la gorge, d’accord ?

On ne cherche absolument pas à forcer sur nos cordes vocales, ça se passe vraiment au-dessus. Comme d’habitude, dites moi en commentaires si vous y arrivez, si vous n’y arrivez pas expliquez moi un petit peu ce qu’il se passe, on essaiera de trouver des solutions, j’essaierai de vous proposer d’autres vidéos avec des exercices. Si vous y arrivez, tant mieux !

À ce moment là dites moi de combien vous chantez plus fort , qu’est-ce qu’il se passe avec votre voix avec ça.

Je suis vraiment friand de ces commentaires pour pouvoir vous aider de plus en plus à améliorer votre voix. Ne repartez pas les mains vides, je vous propose de vous aider pendant 30 jours avec des cours en ligne, en vidéo, gratuitement. C’est complètement offert et c’est sans engagement !

Pour ça rien de plus simple : vous cliquez sur le lien ci-dessous pour m’indiquer à quelle adresse mail je dois vous envoyer les exercices et vous recevrez chaque semaine pendant un mois des vidéos d’exercices pendant lesquels nous pourront pratiquer ensemble ces éducatifs pour améliorer votre voix. Je vous dis à très bientôt et surtout, prenez soin de votre voix !

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: