Comment BIEN chanter SANS cours ?

Transcription de la vidéo

Salut, c’est Antoine ! Comment bien chanter, comment apprendre à chanter sans prendre de cours ? Je réponds tout de suite à cette question, juste avant : clique en-dessous, tu vas recevoir une formation offerte : 30 jours pour apprendre à bien chanter. Tu rejoindras ainsi des centaines de chanteurs qui ont déjà testé ma méthode et qui en sont plutôt convaincus ! Alors j’avais déjà fais une vidéo que tu peux retrouver en cliquant ici, il y a quelques temps, qui explique c’est quoi finalement bien chanter. Parce qu’il faut bien se mettre d’accord sur ce dont nous parlons.

Il y a deux choses à dissocier : il y a l’esthétique, c’est-à-dire -> moi ça me plaît quand j’entends chanter cette personne. Et il y a la partie technique, qui est de savoir -> est-ce que cette personne a une bonne technique et chante correctement d’un point de vue technique.

Quelqu’un peut avoir une très bonne technique et ne procurer aucune émotion lorsqu’elle va chanter devant des gens.

Et une personne à l’inverse va pouvoir procurer énormément d’émotion, les gens vont être très touchés par son message, mais elle n’aura pas forcément de technique.

Pourquoi c’est important de bien dissocier ça ? Parce que la technique, c’est ce qui va te permettre de reproduire plusieurs fois ce que tu fais, c’est-à-dire que ce n’est pas le hasard :
Un soir tu étais très en forme et tu as touché beaucoup de monde, tu as déclenché des choses dans ta voix. Et un autre jour, t’étais un peu moins en forme, et sans la technique tu n’as pas pu reproduire ce que tu avais fais la veille et tu vas toucher moins de monde. Donc la technique te permet de répéter le geste, de répéter ton interprétation, et de procurer de l’émotion à tous les coups lorsque tu chantes.
Pour ce qui est du style et de l’esthétique, ça dépend vraiment des goûts. Il y a certains pays où ils chantent comme ça, je te montre :
Est-ce que ça, ça te plaît ? Est-ce que ça c’est « bien chanter », si je te chante le dernier titre d’Adèle avec cette voix là ? Ça, c’est toi qui décide, ce n’est qu’une question d’esthétique. Ce qui compte, c’est que ce soit fait avec une bonne technique, qui ne va pas blesser le chanteur.

La technique ça sert aussi à ça, ça sert vraiment à ne pas se fatiguer la voix, se fatiguer la voix le moins possible, à avoir un geste équilibré, à avoir un geste agréable, que ça te fasse plaisir à chanter.

Je rencontre tellement de gens, quand on les entend, c’est magnifique, tout de suite t’es touché, il y a un timbre de voix, un grain de voix, il se passe vraiment quelque chose. Mais quand on en discute en coulisses, ils me disent « Mais moi j’ai super mal à la gorge, là j’ai chanté trois chansons, pour moi c’est le bout du monde, demain je vais pas parler pendant  3 jours.
Et ça, c’est juste un manque de technique, donc c’est vraiment intéressant de pouvoir installer ça, ne serait-ce que pour pouvoir prolonger ton plaisir de chanter, toute la vie.
Alors je vais t’expliquer ce qu’il y a à apprendre, ce qu’on peut travailler dans sa voix. Juste avant, tu peux liker cette vidéo si elle te plaît, et la partager à tes amis pour la faire connaître au plus grand nombre qui a envie d’apprendre à chanter aussi.

Alors il faut bien comprendre quelque chose, c’est que chanter n’est pas quelque chose de naturel pour ton corps.

En fait, on détourne des organes qui servent à autre chose. On en a déjà parlé dans une précédente vidéo : il faut bien que tu comprennes qu’aujourd’hui, l’air qui rentre dans tes poumons, te sert à alimenter tes organes.
 Tes organes sont prioritaires en oxygène pour alimenter tes poumons. Ensuite, nous, on va se servir de ce flux d’air pour faire vibrer nos cordes vocales. Et c’est là que ça commence à se compliquer, parce que ton corps lui, qu’est-ce qu’il a envie de faire ? Dès qu’il a terminé d’aspirer l’air, il a envie de l’expulser pour jeter cet air qui ne contient plus d’oxygène, et reprendre à nouveau de l’air qui contient de l’oxygène.
Or, nous, pour chanter, puisqu’on va utiliser cet air comme un carburant pour nos cordes vocales, nous on veut doser. Nous on ne veut pas qu’au bout de deux secondes, on ne puisse plus chanter parce qu’on a plus d’air, parce que notre corps lui veut renouveler de l’air et donc veut chasser l’air le plus rapidement possible.

Non, ça, on va être obligé de le doser, d’apprendre à le gérer, et ça, effectivement, nous allons devoir l’apprendre puisque ce n’est pas un geste naturel de notre corps.

La deuxième chose, ce sont nos cordes vocales. Nos cordes vocales ne servent absolument pas à la base à générer des sons. Les cordes vocales, tu peux vois ça comme une soupape de sécurité, qui va protéger l’accès à tes poumons. Comme une sorte de pont-levis qui va empêcher l’envahisseur de rentrer dans le château-fort.
Et bien tes cordes vocales vont empêcher que quand tu manges, quand tu avales ta salive, que tout ça aille dans tes poumons. Donc c’est vraiment une fonction vitale.
Mais ces cordes vocales peuvent aussi nous servir à faire des sons, à communiquer et à chanter puisque c’est ce qui nous intéresse aussi.

Mais puisque ce n’est pas leur fonction première, il va falloir faire travailler ces cordes vocales, il va falloir les détendre, il va falloir les étirer, et ça aussi ce n’est pas un geste naturel à la base : on va devoir le travailler, le gérer.

Parce qu’il y a certaines chansons avec des notes très aigües, qu’on a pas l’habitude de faire tous les jours si tu vois ce que je veux dire. Des notes aussi graves qu’on ne va pas utiliser dans notre voix tous les jours, et on va devoir travailler tout ça, pour chanter correctement, sainement, facilement, librement.
Si on passe maintenant aux espaces de résonance, les fameux résonateurs dont on entend souvent parler. Ce sont en fait des cavités à travers lesquelles ton son va transiter avant de sortir à l’air libre.

Et on va se servir de ces cavités pour embellir le son, pour améliorer le son, pour transformer le son. Là aussi, les espaces dont nous allons nous servir ne servent pas à ça initialement.

Si je pense par exemple aux cavités nasales : les cavités nasales servent à pouvoir aspirer de l’air, faire rentrer de l’air, filtrer cet air avant de le mettre dans les poumons : voilà à quoi ça sert.
Et nous on va s’en servir dans l’autre sens. C’est-à-dire qu’en sortant du son vers l’extérieur, on va faire le chemin inverse de quand on aspire l’air et on va se servir de ces cavités-là pour provoquer des résonances, pour embellir le son de la voix.
C’est pareil pour la bouche. La bouche te sert essentiellement à manger. La langue va te servir à orienter tes aliments vers les dents.
Les dents vont te servir évidemment à mâcher tout ça, à pré-mâcher la nourriture pour qu’elle soit plus facilement digérable par ton organisme. Mais c’est la fonction de la bouche.

On a la bouche pour la nourriture, le nez pour l’air. Mais nous, pour chanter, On va se servir de ces deux cavités dans l’autre sens. Le son part des cordes vocales et va vers la sortie. Et on va se servir de la bouche, de la langue, des cavités nasales, pour améliorer le son et le customiser.

Et ça encore une fois, ce n’est pas naturel parce que ce n’est pas quelque chose que nous faisons dans la vie de tous les jours, ce ne sont pas des fonctions vitales pour notre organisme, et il va falloir là aussi apprendre à le faire.
Alors il est vrai que certaines personnes ont trouvé des petites astuces pour arriver à trafiquer leur son. Ce qui se passe c’est qu’il y a souvent un phénomène qu’équivalence motrice.

C’est-à-dire que tu vas trouver une petite astuce pour améliorer le son avec ta bouche par exemple, mais si tu n’utilises pas correctement ton flux d’air, ton corps va s’en apercevoir et il va compenser et va créer des tensions pour sortir le son que tu lui demande de sortir.

C’est pareil, si tu n’as pas appris à bien gérer ta résonance, le corps va appliquer des forces, des efforts sur les cordes vocales, pour avoir un son qui sort mieux de son point de vue, sauf que ça va créer là encore des tensions au niveau des cordes vocales par exemple.

Au long terme, ça va finalement te pénaliser.

Alors après tu as plusieurs solutions, tu peux trouver un professionnel de la voix, un coach vocal, un enseignant du chant, qui va te montrer les techniques. Et là tu vas gagner du temps. Alors tu vas y investir du temps, c’est vrai, puisqu’il va falloir prendre des cours. Tu vas passer du temps pour ça, mais tu vas vraiment gagner du temps parce que ce sont des choses que tu vas apprendre pour toute ta vie.
Tu vas aussi investir de l’argent là-dedans puisque tu vas rémunérer la personne qui va te donner ces conseils, qui va t’aider dans ton apprentissage de la voix. Mais là aussi ça va te faire gagner du temps puisque ce sont des choses que tu vas apprendre, que tu vas pouvoir appliquer tout de suite, et tu vas pouvoir transformer un geste qui n’est pas naturel à la base, comme un geste habituel pour toi, quelque chose que tu feras ensuite toute ta vie comme si tu l’avais toujours fait, alors que je te rappelle que ce n’est pas le cas au départ puisque tes organes ne servent pas à ça à la base.

Oui, tu vas devoir du coup investir du temps là-dedans. Oui, tu vas devoir investir de l’argent là-dedans. Mais comme on dit, on n’a rien sans rien, et si tu veux vraiment mettre une place une belle technique vocale qui te procurera de la liberté et de la régularité, tu n’as pas le choix que de passer par là.

Je te laisse dans tes recherches, en attendant tu peux toujours t’abonner à cette chaîne youtube dans laquelle je te proposerai des conseils et des exercices sur la voix. Je te dis à très bientôt, tchao !
admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: