Comment bien chanter grave ?

Transcription de la vidéo

Comment faire pour avoir plus de puissance dans les graves quand on chante ?

On en parle tout de suite parce que je sais que c’est une problématique qui arrive souvent quand on chante. On perd de la puissance. Il y a plus beaucoup de sons. On ne nous entend pas très bien et c’est un petit peu embêtant.

Alors, ce qui se passe dans les graves quand on chante, c’est que oui effectivement on perd de la puissance. Pourquoi ? Parce que les notes graves sont un petit peu plus sourdes et c’est plus difficile en fait de maintenir un volume.

Alors la première chose, c’est vraiment de te rapprocher énormément du micro pour les notes graves.

Le micro en fait, si tu l’éloignes un petit peu trop, les notes graves vont se disperser et il ne va pas les capter correctement. Donc si tu chantes dans une sono, cela c’est déjà la première technique, quand tu as les notes le plus graves de ta chanson, approche bien le micro de ta bouche de manière à ce qu’il capte plus facilement les notes graves et qu’il puisse les amplifier ensuite avec la sonorisation.

Tu as une autre technique, c’est que le problème que l’on rencontre très souvent dans les notes grave, c’est que les notes graves, ce sont des notes qui paraissent faciles pour le corps et du coup, il va un petit peu se relâcher. Alors autant dans les notes aiguës, ton corps, il va se crisper, il risque de se crisper parce qu’il a un peu peur et autant dans les notes graves, il dit : bon allez cela c’est facile, je laisse faire.

Sauf qu’en fait non, on a besoin dans les notes graves d’avoir encore un accompagnement. On parle des fois de soutien pour certaines notes. On va avoir besoin de soutien et d’accompagnement pour ces notes et on va avoir besoin de soutenir le flux d’air. Donc, il ne faut absolument pas que le flux d’air qui est le carburant de ta voix s’effondre au moment où on va dans les notes graves.

Alors cela, on va pouvoir le vérifier très facilement avec le petit exercice des trilles de lèvres.

Donc tu vois que quand je vais dans les graves, mes lèvres ne s’arrêtent pas de vibrer. Ce qui pourrait se passer et ce qui se passait pour moi, en fait, au début avant que je le travaille : mes lèvres s’arrêtent. Nous, ce qu’on veut, c’est vraiment maintenir le flux d’air et la vibration des lèvres quoiqu’il arrive. Cela va vraiment entraîner ton corps à poursuivre en fait l’assistance de gestion du flux d’air qu’il t’apporte quand tu arrives dans les notes graves.

L’utilisation du twang.

Alors, le twang qu’est-ce que c’est ?

Tu sais, c’est une technique qui permet de rajouter de la brillance dans la voix. J’ai déjà fait des vidéos à ce sujet sur cette chaîne. Donc, tu pourras aller les regarder. Je ne vais pas redétailler là tout le twang aujourd’hui, mais c’est tout simplement une technique qui te permet de faire porter ta voix, d’apporter un petit peu plus de brillance et de présence vocale.

Du coup dans les graves, pour compenser en fait la perte de volume qui est dû à cette baisse de rendement qu’on a dans les notes plus graves, si tu rajoutes la technique du twang, cela va te permettre en fait de rajouter justement de la présence et de la puissance dans ces notes graves et tu verras que c’est vraiment très intéressant.

Donc par exemple là, je parle grave sans le twang. Maintenant, je rajoute le twang et tu vois que cela change le son de ma voix. Elle devient plus présente, un petit peu plus grosse. Donc cela, c’est le petit conseil bonus pour les personnes qui sont un petit peu plus expert. Rajouter le twang dans les graves de votre voix, cela vous permettra d’avoir plus de présence.

Alors si tu souhaites aller plus loin, je ne sais pas où tu en es toi dans ton apprentissage du chant, mais j’ai tourné une vidéo spéciale pour mettre en place les bases et notamment le travail du flux d’air dont je t’ai parlé et qui est si important pour maintenir les notes graves.

Je te remercie d’avoir suivi cette vidéo.

À très bientôt ! Prends bien soin de ta voix ! Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: