Chanter juste, ou chanter faux ?

Transcription de la vidéo

Qu’est-ce que chanter faux ?

On entend souvent cette remarque qui n’est pas très agréable à entendre : tu chantes faux ; ce n’est pas bon. On va en parler. Je vais t’expliquer un petit peu à quoi cela correspond et pourquoi ce n’est pas si grave que cela.

Alors, chanter faux déjà c’est une appellation

Alors les Anglo-saxons parlent de « out of tune« , c’est-à-dire que tu n’es pas sur la note. Mais nous, c’est vrai qu’en France, c’est un peu comme cela, on dit : « tu chantes faux ». Tu as la note, c’est faux alors que ce n’est pas aussi précis que cela.

Si on écoute des artistes, des anciens enregistrements, si on les passe sur l’ordinateur, si on compare les notes qui sont chantées par les artistes à la vraie note théorique, on peut s’apercevoir des fois que ces artistes chantent faux. Alors, chanter faux, cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu’ils ne sont pas à 100% sur la note.

Mais est-ce qu’ils chantent complètement faux pour autant ?

Non ! Pas forcément et c’est d’ailleurs des fois le souci quand en studio, on corrige  tellement de choses. Quand on veut même corriger la justesse pour avoir une justesse à 100%, on se retrouve avec quelque chose qui n’a plus d’âme, avec quelque chose qui est un petit peu synthétique. Du coup quand c’est comme cela, on va enlever du coup la correction de justesse parce qu’on préfère justement avoir cette petite note qui est légèrement à côté, qui n’est pas à 100% strictement sur la note.

Définition et raccourci de langage

Alors, il faut bien que tu prennes en compte que si jamais quelqu’un te dit : « tu chantes faux » – alors c’est un peu direct, mais je n’utilise pas forcément cette appellation, mais si quelqu’un te dit cela, il faut bien que tu te dises que ce n’est pas pour toi.

C’est-à-dire que ce n’est pas toi qui es faux parce que très souvent quand on entend quelqu’un nous dire : « tu chantes faux« , ce qu’on entend et ce que le cerveau entend c’est : « tu es faux« , style « tu es nul« , « tu n’es pas bon« , « c’est mauvais » alors que ce n’est pas cela. C’est juste que tu as chanté une note, ce n’était pas forcément la note qu’on attendait et auquel cas on va dire : « mais non, ce n’est pas cette note-là ». Mais du coup dans le raccourci de langage, on va dire : « tu chantes faux ».

C’est aussi une remarque qu’on a pu entendre quand on était petit et du coup il y a des gens qui se sont arrêtés de chanter parce que petit, on leur a dit : « tu chantes faux ». Alors, tu sais quand on grandit, on a la mue. À un moment, on n’a pas complètement le contrôle de sa voix et on n’a pas tout à fait le contrôle sur les notes qui sortent et il peut nous arriver du coup de chanter des notes qui ne sont pas les notes qui seraient attendues.

À ce moment-là, on va lui dire : « Oh toi ! Mets-toi sur un côté parce que tu chantes faux ! » Du coup notre cerveau, il va enregistrer cela et il y a bien des gens du coup qui auraient envie de chanter, mais qui ne le font pas, qui abandonnent parce que plus jeune, on leur a dit tu chantes faux et ils sont restés sur cette remarque.

Alors vraiment, si c’est ton cas, je t’invite à vraiment te mettre à chanter si c’est un plaisir pour toi et ne reste pas sur une petite remarque qu’on aurait pu te faire il y a une dizaine d’années ou il y a une vingtaine d’années. Peut-être qu’à l’époque, c’était vrai, ce n’était peut-être pas la note qui était attendue, mais enfin on n’en est absolument plus là. Il y a de l’eau qui a coulé sous les ponts et tu peux tout à fait prendre le contrôle de ta voix pour chanter ce qu’il y a à chanter.

Le clavier bien tempéré

Alors, je voudrais t’expliquer aussi qu’en fonction des cultures et en fonction des pays, on ne va pas tout à fait chanter sur les mêmes notes. Il y a ce qu’on appelle des tempéraments et le piano, par exemple, le piano en lui-même tel qu’on le connaît en Europe n’est pas juste au sens scientifique théorique du terme. C’est-à-dire qu’on a dû adapter la justesse de chaque note pour que lorsqu’elles sont jouées ensemble, cela sonne de manière harmonieuse.

Les bonnes chorales connaissent cela, c’est-à-dire que si on demande aux chanteurs de chanter strictement la note du piano, quand il va chanter avec les autres voix, cela ne sonnera pas juste et il y aura un petit battement et les chefs de chœur connaissent bien ce phénomène. Ce qui fait qu’il est des fois plus juste de donner la note avec sa propre voix parce que ce sera plus juste que la note du piano lorsque l’on fait certain empilement d’accords.

Stress-factor

Ensuite, ce que je voulais te dire, c’est que bien souvent on veut tellement chanter juste que du coup cela ne marche pas. Du coup, j’ai envie de te dire, même si cela te paraît un petit peu n’importe quoi, mais c’est-à-dire que pour bien chanter, pour chanter juste, il faut accepter de chanter faux. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que quand on est des fois tellement concentrée sur la justesse, on va se mettre à se crisper, on va se mettre à contracter des muscles qui vont nous empêcher justement d’avoir la note que l’on souhaite avoir. Donc, il faut vraiment libérer cela. Chante, essaye de suivre la mélodie et ce sera déjà une première victoire.

Tonalité et transposition

Est-ce que par exemple quand tu chantes comme cela une chanson : une souris verte, frère jacques, est-ce qu’on connaît la chanson, est-ce qu’on arrive à la reconnaître, est-ce qu’on arrive à reconnaître la mélodie ? Si c’est le cas, tu ne chantes pas faux du tout. Peut-être après, ce qui se passe, c’est que quand tu chantes avec les autres, tu n’es pas dans la même tonalité. Il y a des gens qui vont chanter plus grave, plus aiguë, donc en général dans un orchestre, on va se mettre d’accord sur une tonalité, on va dire : cette chanson-là, on va la chanter en tonalité de sol et tout le monde va s’accorder sur cette tonalité.

Mais on peut avoir les mêmes notes relatives, la même mélodie et je peux aussi la chanter en tonalité de do et ce ne sera pas faux si je la chante comme cela. Sauf que si je veux la chanter avec le groupe, il faut que je la chante dans la même tonalité. Donc bien souvent, il y a des gens qui me disent qu’ils chantent faux alors qu’en fait c’est juste qu’ils ne sont pas dans la même tonalité. Donc une fois qu’on a mis tout le monde d’accord sur la même tonalité, eh bien là cela sonne du coup beaucoup plus juste.

Il y a beaucoup de tabous par rapport à cela, mais j’espère vraiment que cette vidéo va t’aider parce qu’il faut ne pas avoir de complexe par rapport à cela. En travaillant sa voix si tu as des soucis, si tu penses avoir identifié des soucis de justesse, le fait de travailler ta technique vocale, le fait de travailler ta respiration, le souffle, la stabilité des notes, cela va vraiment aider, si tu veux, à améliorer ta justesse.

J’espère que cette vidéo t’aura plu. Si tu as des amis qui comme toi se pose la question de : mais c’est quoi chanter faux finalement ; comment je peux faire, n’hésite pas à leur partager cette vidéo. Moi, je te dis à très bientôt. Prends bien soin de ta voix.

Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: