Chante comme Beyonce

Transcription de la vidéo

Comment chanter comme Beyoncé ?

Alors Beyoncé, c’est THE artiste. C’est vraiment une excellente chanteuse. C’est une grande travailleuse et du coup elle utilise énormément de techniques. Elle jongle avec sa voix. C’est incroyable. On va voir cela ensemble en décortiquant l’un de ses morceaux.

Alors Beyoncé, j’ai choisi pour cette analyse, Halo. Bien sûr, il y aurait plein d’autres chansons. Là, c’est un live à Las Vegas et je te propose de voir ensemble les techniques que Beyoncé utilise.

Alors première chose à noter, c’est que là, ce sont des notes très graves dans une voix femme, ce sont des notes vraiment graves. Et pour avoir travaillé cette chanson avec des chanteuses, je peux te dire que c’est très compliqué d’atteindre ces notes. Et là Beyoncé, elle gère vraiment le son pour atteindre ces graves sans détimbrer.

Là, Beyoncé utilise des changements de timbres, c’est-à-dire que tantôt elle va éclaircir sa voix, tantôt elle va l’assombrir, et ce indépendamment des notes. C’est-à-dire qu’elle ne modifie pas la mélodie, mais elle va sonner plus clair, elle va sonner plus sombre simplement à sa volonté selon les besoins de son interprétation.

Tu vois qu’à l’instant Beyoncé gère très bien les nuances. On a l’impression que cela va démarrer et tout d’un coup, elle redescend en volume. Alors que la note monte, on pourrait penser qu’elle va accompagner cela avec une augmentation du volume, mais là non, elle nous surprend en baissant le volume, comme cela, rapidement. Et cela, cela demande de très bien gérer sa voix.

Donc là, on entend à l’instant un vibrato sur le more. Donc, elle gère évidemment très bien. Là, elle commence à partir un peu plus dans les aigus et elle nous a mis avant quelques petites fritures des ♫♫♫ sur l’amorce du son. C’est un petit grain qu’on rajoute comme cela en démarrant le son.

Donc là, c’est une petite modification par rapport à la chanson originale. Au lieu d’envoyer la sauce là directement, elle fait ces petites variations en retenant vraiment le volume. Donc, elle gère très bien ces notions de volume et ce n’est pas évident pour les chanteuses et les chanteurs qui ont l’habitude de chanter fort de garder la justesse, de ne pas avoir la voix qui tremble et à la fois de chanter pas fort.

Donc là, on arrive de nouveau sur une technique de belting, c’est-à-dire ce ton des notes très aiguë, très puissante. Tu peux voir qu’elle commence à se reculer du micro, tu peux voir qu’elle se penche un petit peu en arrière pour bien s’ancrer comme cela sur ses deux jambes, tu peux voir aussi qu’elle commence à bien ouvrir la bouche. Et en général on fait, ces sons-là sur des voyelles très ouvertes. Donc là, cela tombe bien puisque c’est un ♫♫♫. Donc, cela nous permet de bien ouvrir la bouche, mais elle réalise là très bien ces notes.

Donc là, il y a un petit passage instrumental et elle va reprendre en fait le cours de la chanson normale avec une batterie qui va rentrer. Une note grave. Alors là, on entend que donc là, elle rechante de nouveau plus aiguë et on entend que pour enrichir sa voix, l’ingénieur du son a rajouté un petit delay. Ce qui fait que quand elle termine sa note, on entend encore la note se prolonge et se répéter. Cela, c’est un effet qui est rajouté sur la table de mixage.

Donc là, elle vient de faire un passage en voix de tête sur le ♫♫♫. Sur son ♫♫♫, c’est un passage en voix de tête. Donc là au niveau technique, on entend qu’il y a maintenant les choristes qui chantent les : halo, halo, halo derrière. Cela permet de rajouter énormément de masse et d’intensité à ce moment-là du morceau.

De nouveau le passage en voix de tête. Donc là, il y a des passages voix de tête, voix de poitrine, voix de tête, voix de poitrine qu’elle gère sur des espèces de petites lignes mélodiques, façon un petit peu vibes. Et là, on n’entend pas de décroché, elle bascule d’un mode à l’autre très rapidement avec beaucoup d’aisance.

Donc là, on vient de voir un plan sur les choristes qui assurent parce que là elles envoient vraiment, elles assurent très bien les chœurs. C’est chanter en harmonie et de manière assez puissante et c’est très bien fait. Donc là, on a entendu une légère saturation, le petit ♫♫♫, ce petit truc-là là. Je vais d’ailleurs même le remettre. Donc, ce n’est pas très souvent, mais là elle vient de déclencher une petite saturation comme le font les chanteurs de rock ou les chanteurs de jazz.

Voilà ! J’espère que cette vidéo t’aura plu. Je te souhaite une excellente journée. Je te dis à très bientôt. Surtout, prends bien soin de ta voix.

Ciao !

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: