Apprendre à chanter – Comment chanter plus juste ?

https://www.youtube.com/watch?v=kkgksSKHqwM&feature=youtu.be

Transcription de la vidéo

Comment chanter plus juste ?

La justesse c’est un truc sur lequel on psychose beaucoup. Alors évidemment, c’est plus agréable quand on chante juste, mais il y a juste et juste.

Première chose, personne ne chante juste au sens physique du terme. C’est-à-dire que si vous prenez un Auto-Tune par exemple et vous amusez à analyser les notes, vous allez voir que les notes ne sont pas tout à fait systématiquement hyper justes. En fait, ce n’est pas grave parce que notre oreille, elle est « habituée » et la voix n’a pas besoin d’être accordée comme un piano par exemple parce qu’un piano lui, par exemple, est faux. Alors, tu vas me dire : Antoine, qu’est-ce que tu nous fais ?

Je vais vous expliquer. Un piano, ce qui se passe, c’est que vous savez, on joue des accords, donc on joue plusieurs notes en même temps. Le truc, c’est que pour que les notes, elles sonnent bien en même temps, par exemple il y en a une, je vais la régler pour qu’elle sonne bien avec une autre.

Le problème, c’est que ce réglage-là si je prends le réglage de la vraie justesse physique, la vraie justesse réelle, mathématique, quand je vais la jouer avec une autre note, ça va sonner un peu bizarre. Il va y avoir un frottement au niveau des fréquences. Du coup, on a été obligé dans notre gamme occidentale do ré mi fa sol la si do, on a été obligé de négocier un peu avec la justesse de certaines notes de manière à ce que quand on joue les accords, quand on les joue entre elles, ça marche toujours. Tu vois qu’il n’ait pas des sons un peu bizarres, pas que ça sonne un peu faux.

En fait, ce qui se passe, c’est ce qu’on appelle le tempérament, c’est-à-dire qu’on a tempéré. Les notes du piano, on les a tempérées pour qu’entre elles, elles sonnent bien. Mais une voix humaine, on a besoin de la tempérer parce qu’une voix humaine, elle chante qu’une seule note à la fois. Sauf quand on chante dans un chœur où on a plusieurs personnes qui chantent en même temps, à ce moment-là la justesse, elle va se créer d’une voix à l’autre, entre les voix.

Alors cette histoire de justesse, ce qui peut se passer c’est que peut-être que tu n’as pas vis-à-vis de ton oreille, tu n’as peut-être pas une représentation réelle des hauteurs de note. Les enfants, on leur apprend. Au début, ils ne savent pas, on leur apprend qu’est-ce que c’est qu’une note aiguë, qu’est-ce que c’est qu’une note grave parce que des fois on dit oui c’est plus haut ou c’est plus bas, mais au bas pour moi c’est ça. Là, c’est haut. Là, c’est bas.

Pour une note, c’est un peu bizarre, d’accord. Surtout que sur un piano qui est aplat, les notes si je suis derrière le piano, les notes aiguës, elles sont plutôt à ma droite et les notes graves sont plutôt à ma gauche. Alors quand on dit plus haut ou plus bas, c’est pourquoi ? C’est parce que les notes aiguës ont une fréquence de vibration qui est plus élevée que les notes graves. Les notes graves ont une fréquence de vibration plus basse, plus faible. Donc, on dit haut bas. C’est pour ça.

Mais ça, ce sont juste des termes physiques en fait. Quand on chante, bref ça peut ne pas te parler. Alors moi, ce que je t’invite à faire, c’est à t’assoir derrière un piano si tu peux ou alors télécharge une petite appli de piano et amuse-toi comme ça à appuyer sur une note et tu essayes de chanter cette note. À partir de là, tu vas essayer de t’amuser dans l’autre sens. C’est-à-dire que premier exercice, tu joues une note, tu essayes de chanter la même. Tu essayes. C’est la même, ce n’est pas la même, ce n’est pas grave, tu essayes, l’intention d’accord.

Ensuite, tu vas faire l’inverse. Tu vas chanter toi une note au hasard et tu vas essayer d’aller la retrouver sur le piano. Tu vas tâtonner. Tu vas faire est-ce que c’est celle-là ? Non, ce n’est pas celle-là. Est-ce que c’est plus vers la droite ou est-ce que c’est plus vers la gauche ? En faisant ça, tu vas créer une représentation de qu’est-ce que sont une note plus aiguë, qu’est-ce qu’est une note plus grave. Donc ça, c’est le deuxième exercice.

Premier exercice, tu joues une note, tu essayes de la chanter. Deuxième exercice, tu chantes une note et tu essayes de la retrouver sur le piano. Troisième exercice, ça va être, tu chantes, tu joues une note, tu la chantes. Ensuite, tu joues une deuxième note plus aiguë ou plus grave et tu essayes de la chanter.

Et là, on va créer du coup un intervalle d’accord. Un intervalle, c’est la distance relative entre deux notes. Et ça va commencer dans ton corps, ça va commencer à t’aider à te créer une représentation de : où sont les notes aiguës, où sont les notes graves par rapport à ton corps, par rapport à ta voix. Comment ça fait quand elles sont éloignées, est-ce que c’est loin, est-ce que c’est moyen quand elles sont proches, quand ce sont deux touches de piano plus proche, tu vois. Est-ce que le chemin, la représentation que tu t’en fais est différente ? Ces trois exercices-là, ça va vraiment t’aider là-dessus.

Alors mon dernier conseil, c’est que par rapport à la justesse, alors il y a plein de trucs qui rentrent en jeu, il y a la détente, la crispation, si on est fatigué. Il y a toutes ces choses-là, mais là je n’aurais pas le temps dans une seule vidéo de parler de tout. Je voudrais te parler moi du flux d’air.

Le flux d’air, c’est le carburant, c’est le moteur de ta voix et c’est important que tu failles des exercices de flux d’air. Par exemple, tu vois Céline Dion, elle fait des trilles, elle fait comme ça, elle fait vibrer les lèvres. Ça, c’est par exemple un exercice que tu peux faire. C’est un exercice de flux d’air. On est obligé de mettre une quantité d’air suffisante pour faire vibrer les lèvres, mais en même temps on n’en met pas trop parce que sinon on aurait la bouche qui partirait dans tous les sens. Donc ça, ça nous permet de régler, tu vois.

Quand un moteur, il est bien réglé, tu sais, il tourne. Il tourne bien, il ronronne le moteur et ça va être la même chose avec tes cordes vocales. Si tu as un bon flux d’air, tes cordes vocales, elles vont ronronner et ce sera beaucoup plus facile pour toi d’atteindre justement les notes. Donc ça, c’est un quatrième exercice que je voulais te donner.

Je vais résumer. C’est vraiment important que tu fasses les exercices. Premier exercice, c’est que tu vas appuyer sur une touche du piano, sur une application ou sur un vrai piano, une touche au hasard tu vas essayer de chanter la même note. Deuxième exercice, c’est toi, tu vas chanter une note au hasard ensuite tu vas essayer de la retrouver sur le piano. Troisième exercice, tu vas jouer une note sur le piano, tu la chantes et tout de suite après tu rejoues une deuxième note, alors soit à droite, soit à gauche et tu rechantes cette note. Là, on va créer un intervalle. Quatrième exercice, c’est que tu vas faire des exercices de trille de lèvres. J’explique sur cette chaîne comment les faire. Tu n’as qu’à aller fouiller. L’exercice n’est pas loin. Du coup avec ces quatre exercices-là, ça va déjà énormément t’aider à mettre la justesse en place.

Maintenant, fais les exercices et après quand tu chantes, on s’en fout. Tu vois, je veux dire, il y a plein d’autres choses à apprendre. Donc, ça va venir en même temps. Ça venir au fur et à mesure. Ce n’est pas dans l’ordre : d’abord la justesse après ceci, après la technique après ça. Tout va venir en même temps. C’est ce qui est magique dans la voix et j’adore parce qu’on travaille puis il y a toujours des choses qui s’améliorent. Un jour ça va être ça, un autre jour ça va être ça et on continue à avancer comme ça.

 Je te dis à très bientôt dans une prochaine vidéo et surtout prends bien soin de ta voix. Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: