Comment faire porter sa voix

https://youtu.be/YZoQA6qwByg

Transcription de la vidéo

Pour faire porter sa voix, on a différentes solutions. Mais une des premières choses que j’ai remarquées, j’ai fait à peu près plus de 4000 coachings à ce jour, c’est que bien souvent on n’ose pas assez, on se dit : ah non, mais cela va être trop fort. Je vais chanter trop fort. Je vais avoir l’impression de crier.

Faire porter sa voix, cela veut dire emmener sa voix jusqu’à, c’est-à-dire que s’il y a des gens qui sont loin, s’il y a des gens qui sont au fond de la pièce, tu vas vouloir porter ta voix jusqu’à eux. Évidemment que tu vas devoir hausser le ton, tu vas devoir chanter plus fort que d’habitude, tu vas devoir chanter plus fort que si tu parlais là comme je le fais actuellement. Cela peut être une des premières choses qui te bloquent, c’est que tu n’oses pas assez. Là par exemple si je porte ma voix : « Eh bonjour ! Je parle plus fort. » Là, je hausse le ton si tu veux.

Qu’est-ce que je fais pour faire cela ? Tout simplement, je pense comme si je voulais parler au-dessus d’une foule, comme si j’étais dans un bar par exemple, et j’ai des amis qui sont au fond du bar et je dis : « eh venez ! Je suis là ! » Tu vois que ma voix change et tout d’un coup, elle va porter plus. Cela va être la même chose quand tu chantes, tu vas pouvoir utiliser la même astuce.

Cela va être aussi, admettons, je ne sais pas moi, tu vas prendre un bus et le bus va partir et tu appelles le chauffeur : « eh attendez-moi ! » Là aussi, tu vois, je porte ma voix, j’ai modifié le son de ma voix. Comment je fais cela ? En réalité, mon corps sait comment faire. Pourquoi ? Parce que tout ce qui est cri, appel d’urgence, appel d’alerte, ton corps est déjà conditionné pour savoir le faire parce qu’il sait que cela peut te sauver. Si tu veux, ton cerveau le plus ancien, il sait que par exemple si tu te faisais attaquer dans la préhistoire, tu pouvais appeler les autres membres de ta tribu et ils pouvaient venir t’aider.

Alors, cela te paraît peut-être un petit peu tiré par les cheveux, n’empêche que c’est un son naturel que d’appeler, de crier, d’appeler à l’aide, de faire un son d’alerte. Du coup pour porter ta voix, tu vas tout simplement utiliser cela.

Fait comme si tu voulais appeler quelqu’un un petit peu plus loin. C’est vraiment l’idée de ne pas juste chanter pour toi dans une petite salle. Imagine vraiment qu’il y a quelqu’un qui est à l’autre bout de la pièce ou qui est dans un bar, à l’autre bout du bar et que tu veux absolument le retrouver. Du coup, tu vas le héler. C’est cette technique qu’on va utiliser. Ton corps va, la plupart du temps et dans 90 % du temps, faire exactement ce qu’il faut pour que tu puisses avoir cette voix portée, pour pouvoir porter ta voix.

Si cette vidéo t’a plu, tu peux la partager à tes amis pour les aider à eux aussi porter leur voix. Teste, dis-moi si cela fonctionne ou pas. N’hésite pas à le dire en commentaire. Pour ma part, je te donne rendez-vous dans une prochaine vidéo. Je te remercie d’avoir suivi celle-ci et surtout en attendant, prends bien soin de ta voix.

Ciao ! 

Comment placer sa voix

Transcription de la vidéo

Alors pour poser sa voix, il faut qu’on explique un petit peu parce que la voix, c’est une identité impalpable, ce n’est pas comme une main. La main, lever ma main, là je vois ma main. La voix, ce n’est pas quelque chose que je vois, je l’entends. Mais du coup placer sa voix, quand on dit placer, ça veut dire mettre un objet quelque part, et du coup ma voix là, je vais vouloir la mettre quelque part.

Alors, je vais t’expliquer. Il faut que tu saches au départ que de toute façon, ta voix, le son il vient de tes cordes vocales qui sont ici, au niveau de ta gorge. Ça, c’est un fait. Tu as une vibration qui est créée ici par des cordes vocales. La vibration, elle va se propager à travers ton conduit vocal. Et, la langue, le palais, la bouche, le nez, tous ces éléments-là vont modifier le son, vont modifier la vibration et c’est ce qui va donner ta voix, comme ça va sortir là par la bouche et le son va se propager dans l’air. Donc ça, c’est ta voix.

Maintenant ce qui se passe, c’est que souvent les personnes qui disent : je n’arrive pas à placer ma voix, c’est qu’elles ressortent une sorte d’inconfort et ce qui se passe c’est que souvent la voix, elles la sentent vraiment dans la gorge. En fait, ce n’est pas la voix qu’elles sentent dans la gorge, c’est ce qu’elles ressentent dans la gorge, c’est tout simplement des tensions, des petites tensions qui sont accumulées dans la zone péri-laryngée, autour du larynx. Ces tensions-là, effectivement, elles sont contre-productives, déjà elles ne sont pas confortables et ça ne nous permet pas de sortir le son librement.

Du coup, quand on va vouloir placer notre voix, on va chercher en fait à, en terme de sensations, la sentir plutôt ici. Alors, ça va être la zone autour de la bouche, ça peut être des petites vibrations que tu vas sentir dans les lèvres, au-dessus des dents, sous le nez, dans toute cette zone ici. Dans certaines techniques, on parle de masque, de masque facial, chanter dans le masque. Globalement en termes de vibration, on va vouloir ressentir un maximum de sensations dans cette zone-là.

Alors, ce qui se passe en réalité parce que tes cordes vocales ne vont pas se déplacer, ce qui se passe en réalité c’est qu’on va jouer avec la résonance. Maintenant, comment obtenir cette bonne résonance qui nous permet d’avoir des vibrations ici dans le devant du visage quand on chante ? Il y a un exercice tout simple que je vais te donner.

Alors, ça va être tout simple. Tu vas faire un petit hum, comme un petit miam-miam. Tu imagines, tu arrives dans une pièce. Voilà, ce matin moi quand je me suis levé, il y avait une bonne odeur comme ça de crêpes, du coup j’ai envie de dire hum, c’est miam-miam. C’est un son qui est très simple, c’est un son qui est très naturel et tu n’as pas besoin de réfléchir pour faire ce son-là. Tu n’as pas besoin de dire : oui, est-ce qu’il faut que je place ma voix ? Non, tu fais hum. Quand tu vas faire ça, tu vas sentir très certainement des vibrations sur le devant là du visage. Tu ne vas pas sentir vraiment que le son là est dans ta gorge, tu vas le sentir plus devant.

C’est un son qui n’est pas crié. On ne force pas pour faire ce son-là. C’est un son qui est quand même 5 sur 10, je dirais en termes de volume, ce n’est pas hum. Ce serait trop petit. Là, je n’arriverai pas à sentir les vibrations. Donc, c’est ce hum. Une fois que tu arrives à faire ce petit hum miam-miam qui te donne des sensations de vibrations dans le devant du visage, tu vas t’en servir pour chante. Là quand je fais ça, je sens les vibrations là devant.

Donc ça, c’est une prémisse, c’est un début. Alors tu l’as compris, il va falloir bouger des choses à l’intérieur du conduit vocal pour bien placer ce son. Là par l’imitation, tu peux l’obtenir rapidement, mais pour aller plus loin, tu vas avoir besoin de toutes les explications.

En attendant, je te donne rendez-vous dans une prochaine vidéo. Je te dis à très bientôt. Surtout, prends bien soin de ta voix.

Ciao ! 

La justesse dans le chant

https://www.youtube.com/watch?v=pXjWAneg5bc&feature=youtu.be

Transcription de la vidéo

Cela revient tout le temps. Chanter juste, comment on fait ? J’ai des problèmes de justesse. On va parler de tout cela aujourd’hui.

Parlons tout de suite de la justesse. La justesse quand on chante, c’est sûr que c’est une préoccupation qui peut être majeure. Maintenant le truc, c’est qu’on a beaucoup polarisé la justesse et c’est un peu la punition, quand à l’école on chante des chansons ou quand on chante à la chorale, tout d’un coup la maîtresse nous dit : « ah tu chantes faux » ou le chef de chœur dit : « tu chantes faux, tais-toi ». Il y a vraiment ce côté négatif qui est apporté au fait de ne pas chanter sur les bonnes notes alors que les Anglo-saxons ont un autre terme pour désigner cela, ils disent out of tune. C’est-à-dire qu’ils disent que tu n’es pas sur la note, out of tune. Cela ne veut pas dire que c’est faux, c’est-à-dire que tu chantes une autre note tout simplement et tu n’es pas sur la note qui était attendue par rapport à la mélodie.

Je trouve que c’est intéressant de te parler de cela parce que plutôt que de dire : ah c’est faux, tu n’as pas chanté juste, c’est nul, c’est faux – cela veut dire quoi ? Que toi tu es nul, que tu chantes mal, que ce n’est pas bien et, etc. C’est très négatif alors que cela arrive à tout le monde de faire de fausses notes, de chanter à côté. Cela peut arriver vraiment tout le temps. Même de grands artistes des fois quand ils ne s’entendent pas bien, ils peuvent avoir des problèmes de justesse. Cela, c’est vraiment très important que tu prennes bien conscience de cela.

Maintenant ce qui t’empêche très certainement de pouvoir chanter juste en ce moment, c’est peut-être justement de vouloir chanter juste. Je m’explique. Quand on chante, il faut surtout ne rien faire. Plus on va chercher à faire de choses, plus cela va être compliqué et on va se créer des soucis. Par exemple pour les aigus, si tu cherches vraiment à atteindre tes aigus, tu vas te mettre à forcer et cela va te pénaliser pour les aigus. Pour la justesse, c’est pareil. Si tu cherches à tout prix à vouloir chanter juste, toute ton énergie, ton corps et tes muscles vont se polariser là-dessus et ils vont faire des bêtises. Ils vont se contracter alors que justement on voudrait qu’ils se relâchent. Ou à l’inverse, ils vont se relâcher, on voudrait qu’ils se contractent. Bref, cela ne va pas t’aider. Vraiment une des grandes règles pour améliorer ta justesse, c’est surtout de ne pas t’en occuper pour l’instant.

Évidemment ce qui va faciliter la justesse, c’est d’avoir une voix bien développée, une voix travaillée. Bien souvent au départ quand on est chanteur débutant, ce qui peut entraîner les problèmes de justesse, c’est juste que le corps n’est pas habitué, le corps est un peu maladroit, il va faire des gestes un peu désordonnés. Imagine un danseur qui lève le bras, au début cela ne va pas être aussi gracieux que quand il l’aura bien compris comment lever son brave pour que ce soit joli. C’est pareil quand on chante, au début ton corps, il a besoin d’apprendre, il a besoin de comprendre. Ton cerveau, il a besoin de créer des chemins neurologiques et cela va se faire tout simplement en travaillant. Alors pas en travaillant ta justesse, mais en travaillant ta technique vocale.

Ne te pose pas de questions, tu fais tes exercices et tu vas voir la justesse va venir. Ce n’est pas quelque chose, je vais te donner un exercice et tout de suite tu vas chanter juste dans deux minutes. Ce n’est pas cela. Le truc, c’est qu’il faut laisser à ton corps le temps de se développer. Patience, pas de panique, s’il y a des fois des notes qui sont à côté, ce n’est absolument pas grave, cela ne t’empêche pas d’avancer et de continuer.

Maintenant, je te remercie d’avoir suivi cette vidéo. Tu peux la partager à tes amis si certains se posent justement la question de la justesse. Je te retrouve prochainement dans une autre vidéo. D’ici là, je te dis prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Comment devenir chanteur pro

Transcription de la vidéo

On va voir cela aujourd’hui. Je vais te donner quelques conseils pour te permettre d’avancer.

Chanter, on se fait plaisir, c’est la passion et à un moment peut-être qu’on a envie de passer pro. Passer pro, cela veut dire quoi ? Un chanteur pro, cela dépend dans quel sens on définit le terme. Un chanteur pro par définition, c’est un chanteur qui est payé pour chanter pour ses concerts et qui potentiellement peut vivre de ses concerts.

Maintenant n’attend pas d’arriver à ce stade avant de devenir un chanteur pro parce qu’en réalité, tu peux très bien travailler la journée et le soir être un chanteur pro. D’ailleurs, il y a plusieurs artistes qui font cela, des artistes français qui travaillent parce que par choix, ils ont choisi de garder leur travail pour maintenir un quotidien et qui chantent en pro le soir. On peut tout à fait combiner les deux.

Maintenant la question, cela va être de comment on fait pour devenir chanteur pro. Alors moi, ce que je voudrais te dire aujourd’hui, je ne vais pas expliquer le plan de carrière, ce serait trop long, pour devenir chanteur pro. En plus, il y a plusieurs possibilités.

Mais moi, ce que je voudrais t’inviter à faire, c’est à te comporter dès aujourd’hui comme un chanteur pro. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu’un chanteur pro par exemple, il va travailler son art très régulièrement. C’est-à-dire qu’un chanteur pro, il ne peut pas se permettre de ne rien faire pendant trois mois puis tiens le jour où il a un concert, il va se mettre à bosser puis on va découvrir que sa voix ne sort plus. Non pas du tout, un chanteur pro, il va entretenir son art très régulièrement. Tu peux déjà commencer à t’y mettre, tu peux commencer à bosser ta musique tous les jours. Cela peut être très varié. Tu peux travailler ta voix, travailler ta technique vocale. Cela, c’est une chose.

Mais tu peux aussi travailler ton répertoire. Se constituer un répertoire, c’est du boulot, choisir les bons morceaux, les morceaux les plus adaptés, les morceaux qui nous vont bien, les morceaux qui vont mettre en valeur ta voix. Cela, c’est important le choix du répertoire. Cela va être aussi travailler les chansons en elles-mêmes. Cela veut dire connaître ses paroles. Je vois tellement d’artistes de chanteuses, de chanteurs, ils chantent, ils chantent, puis je leur dis : chante-moi une chanson. ― Non, je ne peux pas parce que je n’ai pas mes paroles. C’est dommage. Si tu es chanteur pro, il faut que tu connaisses tes chansons par cœur. Alors évidemment, tu n’es pas obligé de tout les retenir, mais quand même il faut que tu aies un bon petit répertoire.

Ensuite, chanteur pro, tu vas aussi réfléchir un petit peu plus loin, c’est-à-dire quel est ton projet, est-ce que tu veux enregistrer, est-ce que tu veux monter un groupe avec des musiciens ? Cela va vraiment être des projets qui vont te prendre beaucoup de temps et c’est pour cela que c’est important de ne pas se disperser. Tu l’as certainement remarqué, les chanteurs pro quand ils partent en tournée, ils n’enregistrent pas d’album et ils attendent de rentrer de tournée pour sortir un nouvel album par exemple. Pourquoi ? Parce que c’est très compliqué de faire les deux. On ne peut pas se concentrer sur la tournée et voyager beaucoup et en même temps être au calme, composer de nouvelles chansons ou enregistrer tout simplement.

Il faut vraiment que tu choisisses, par exemple pour cette année quels objectifs tu te fixes. Est-ce que tu souhaites faire des concerts et à ce moment-là, il va falloir que tu t’organises en fonction de la forme de concerts que tu vas vouloir donner ? Est-ce que tu veux le faire avec des musiciens ? Est-ce que tu veux chanter avec des bandes ? Est-ce que c’est plutôt de l’animation ? Est-ce que c’est plutôt dans un style particulier ? Est-ce que c’est de la reprise ? Est-ce que c’est de la compo ? Tu vois, il y a énormément de questions à se poser et il faut vraiment que tu identifies les réponses à toutes ces questions.

Cela va vraiment te permettre de partir dans une direction. Est-ce que tu veux enregistrer un album ? Si oui, est-ce que peut-être tu vas devoir trouver des auteurs, des compositeurs qui vont écrire pour toi ? Ou bien est-ce que toi-même tu as envie de te former à l’écriture pour écrire tes propres chansons ? Quand tu vas faire cela, tu ne pourras pas être en tournée non plus à faire des concerts dans les bars. C’est très important de ne pas se disperser et de vraiment partir dans une direction parce que les choses prennent du temps et c’est vraiment la répétition et le fait d’aller toujours dans la même direction qui va te permettre d’avancer, sinon tu vas être juste en dispersion un petit peu partout.

Ce que font aussi les chanteurs pro quand ils travaillent leur art, c’est qu’en général ils s’entourent bien d’une bonne équipe. Cela peut être des amis, cela peut être des profs, des enseignants, des coachs. Les chanteurs pros avec qui je travaille, ils travaillent leur voix, c’est-à-dire qu’ils viennent me demander conseil pour savoir comment maintenir leur voix en forme et comment travailler leur voix. Je t’invite aussi à te renseigner, voir si près de chez toi il y a quelqu’un qui pourrait t’accompagner, peut-être un prof de musique pour démarrer ou un coach vocal, un prof de technique vocale. Tu peux aussi accéder aux cours en ligne. Il y a déjà plein de vidéos gratuites sur ma chaîne YouTube et il y a aussi des cours en ligne payant si tu souhaites aller plus loin. Tu as vraiment énormément de possibilités.

Je te remercie d’avoir suivi cette vidéo. Tu peux la partager à tes amis si tu penses que cela peut les aider. Moi, je te donne rendez-vous dans une prochaine vidéo. D’ici là, prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Comment améliorer ses vibratos

Transcription de la vidéo

On va voir cela aujourd’hui. C’est une question que j’ai reçue de la part d’une abonnée sur YouTube, et si toi aussi tu as des questions, tu peux les poser en commentaire de cette vidéo.

Pour améliorer ses vibratos, alors j’ai déjà fait plusieurs vidéos sur cette chaîne YouTube pour travailler le vibrato où je te donne des exercices pour travailler le vibrato. Mais pour améliorer son vibrato, il y a quelque chose qu’il faut que tu saches, c’est que le vibrato ne va pas pouvoir se déclencher facilement si tu as des tensions dans les zones du larynx. C’est-à-dire que quand tu chantes, c’est tendu, il y a trop de tensions au niveau de ta gorge, ce qu’il va se passer, c’est que même si tu connais la technique de vibratos, tu ne vas pas arriver à les déclencher, quelle que soit la technique que tu veux utiliser, tout simplement parce qu’il n’y aura pas assez de mobilité ici au niveau du larynx.

Ce que je te propose de faire, c’est avant de travailler tes vibratos, c’est de faire un petit exercice pour détendre justement la partie cordes vocales et larynx. On va faire cela tout de suite.

Alors, on y va, on va faire tout simplement un f avec la lèvre inférieure, les dents supérieures. Je vais faire un f. Vas-y, fais l’exercice avec moi. On souffle sur un f. Cela fait un petit peu le bruit du vent dans les feuilles, c’est un petit peu imagé. On refait une dernière fois cela.

Maintenant ce qu’on va faire, c’est qu’on va rajouter du son là-dedans, comme une sorte de petit soupir et cela va faire. Quand je fais l’exercice, l’air ne s’est pas coupé. J’ai toujours mon f qui sort. Je te le refais. Attention, quand tu fais cela à ne pas faire quelque chose de trop tonique, c’est-à-dire ce n’est pas f, je ne me mets pas à pincer ici au niveau de ma bouche et je ne ressens pas ici d’à-coup. C’est comme si je faisais un soupir, mais en même temps ici je maintiens le f au niveau de mes lèvres. Cela fait f.

Maintenant que tu as cette position, tu vas pouvoir faire tout simplement comme je le faisais des petites descentes. Tu peux faire cela. Tu peux faire aussi de petites gammes, chanter ta mélodie en faisant ce petit f, tenir des longues notes aussi avec ce f et on tient.

Une fois que tu as fait cela, tu vas pouvoir travailler tes vibratos. Et là tu verras que cela va vraiment t’aider à déclencher beaucoup plus facilement les vibratos parce que tout simplement ton larynx sera plus détendu, toute la zone périlaryngée, ta gorge sera plus détendue et tu seras dans des conditions beaucoup plus propices pour déclencher ton vibrato.

Je te remercie d’avoir suivi cette vidéo. Je te dis à bientôt dans une prochaine vidéo et surtout, en attendant, prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Comment avoir le bon style quand tu chantes ?

Transcription de la vidéo

Alors, chanter dans le bon style, voilà un grand sujet. Les styles, il y en a plein. Il y a de la country. Il y a du rock. Il y a de la pop. Il y a de la variété. Il y a de la chanson. Et chaque style en fait demande d’utiliser certains codes. Maintenant, ce n’est pas une histoire de voix, ce n’est pas : ah oui, mais moi, j’ai une voix pour chanter tel style. Moi, j’ai une voix pour chanter tel style.

On peut chanter le style qu’on veut à condition de respecter les codes et c’est ça le problème. C’est que si, par exemple, tu es chanteur classique, tu as appris le chant classique et on dit : ah le chant classique, comme c’est difficile, si on sait chanter du classique, on peut tout chanter. Mais ce n’est pas vrai parce que si tu viens avec ta voix de chanteuse, de chanteur classique et que tu vas dans un groupe de rock pour chanter du métal, ça ne va pas le faire sauf si c’est du style spécial, rock symphonique par exemple. Mais si tu veux chanter du blues avec une voix lyrique, ça ne va pas marcher. Si tu veux chanter de la soul, alors que tu as une voix, comment dire, très fine avec peu de son, comme on va utiliser plutôt en chansons par exemple, ça ne va pas coller non plus.

En fait le truc, c’est que j’ai remarqué que les chanteuses et les chanteurs souvent n’écoutent pas assez le style dans lequel il voudrait chanter. Ce qui fait que du coup, ils ne connaissent pas les codes. Par exemple, il y avait une chanteuse, elle voulait toujours chanter du rock. Elle me dit : ah moi, je veux chanter du rock. Je suis une rockeuse, je veux chanter du rock. Mais sauf qu’elle n’écoutait pas du rock en réalité. Elle voulait, elle avait envie d’aller vers le rock parce que c’est une énergie qui lui plaisait, mais sauf qu’elle écoutait du RnB toute la journée. Elle me disait : j’aimerais bien changer, j’aimerais bien aller vers le rock.

Sauf que si tu écoutes du RnB toute la journée, qu’est-ce qu’il se passe ? Ton cerveau, il va se conditionner en mode RnB. Du coup ta voix, quand tu vas chanter, elle va chercher à imiter le RnB, elle va utiliser les codes du RnB. C’est pareil par exemple avec le vibrato. Le vibrato, on va en mettre énormément dans le chant lyrique par exemple, mais ça ne va pas être valable pour les autres styles. Si tu fais, par exemple, de la chanson et que tu mets du vibrato à fond tout le temps, on va se moquer un peu de toi parce qu’on va dire : mais qu’est-ce qu’il fait lui avec son vibrato, on n’a pas besoin de vibrato là tout le temps, c’est chiant quoi. Ça, c’est vraiment une histoire de codes.

Les codes, pour les décrypter, il faut écouter les morceaux, il faut te mettre dans l’univers. Si tu veux te mettre au jazz, il faut que tu écoutes un maximum de jazz. Écoute plein de chanteuses, plein de chanteurs, tu vas comprendre plein de trucs. Et même si toi, tu ne connais pas la musique et tu ne t’en rends pas compte, ton cerveau, lui, va capter et ça va t’éviter, par exemple, de mettre des vibes, comme on le ferait en RnB, alors que tu es en train de chanter du rock par exemple. On ne va surtout pas mettre de vibes dans du rock, tu vas te faire jeter et ce sont codes-là. La seule solution, pour les connaître, c’est vraiment de t’immerger dans la musique.

Donc tu vois là, ce n’est même pas une histoire de technique vocale en fait, c’est juste que tu peux avoir une super technique vocale, si tu ne connais pas les codes du style dans lequel tu veux chanter, ça ne va pas marcher. Donc, il faut vraiment que tu t’immerges dans l’univers, regarde des clips, écoute des chansons, va à des concerts, regarde comment font les artistes et petit à petit tu vas capter quels sont les codes du style que tu veux chanter. Donc voilà comment faire pour chanter avec le bon style. Il faut vraiment écouter de la musique.

Moi, je te dis à bientôt dans une prochaine vidéo. Prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Exercice pour dégager la gorge

https://youtu.be/9_b-p4I9lP8

Transcription de la vidéo

On va faire cela ensemble, je te donne un exercice. On va le faire et tu me dis tout de suite si cela fonctionne.

Cette difficulté de vouloir dégager la gorge, cela vient de quoi ? Cela vient du fait que bien souvent comme le son est généré au niveau des cordes vocales, juste ici donc au niveau de la gorge, si tu as trop de tensions au niveau de ta gorge, tu vas vraiment avoir l’impression que cela force ici et que c’est là que le son sort. Pour contrebalancer cela, ce qu’on va faire c’est qu’on va améliorer nos capacités de résonance pour vraiment customiser le son et vraiment qu’à la commissure des lèvres, à la pointe des lèvres, ils sortent vraiment très efficacement avec beaucoup de résonance et de manière à ce que cela libère les tensions au niveau de la gorge.

Il y a des études qui ont été faites là-dessus et qui montrent que plus tu vas améliorer ta résonance, moins tes des cordes vocales vont avoir besoin de forcer. C’est pour cela que c’est très intéressant. Si tu veux dégager ta gorge, donc te défaire de cette sensation ici de gorge nouée, tu vas pouvoir utiliser l’exercice de résonance que je vais te donner juste maintenant.

C’est parti. Ce que je te propose, c’est que tu vas prendre ton doigt comme cela et tu vas imaginer qu’il y a comme du sucre glace ou des petits mets qui sont sur ton doigt que tu voudrais souffler comme cela pour que cela s’en aille. Ou alors imagine que tu as une fleur de pissenlit comme cela et tu veux la souffler pour que tous les pistils s’en aillent. Du coup, ce qu’on va faire c’est que je vais souffler comme cela et je vais en même temps faire un son. Je vais tenir ce son-là comme une corne de brume. Je vais le tenir. Je vais le tenir.

On est reparti. Maintenant, je vais essayer de faire un petit peu plus aigu. Quand je fais cela, j’essaye de me concentrer un peu sur ce que je ressens ici. Est-ce que c’est tendu ? Est-ce que c’est serré ? Est-ce que j’ai l’impression d’avoir la gorge nouée ou est-ce qu’au contraire cela marche ? Vraiment, je fais comme si je voulais, je souffle l’air ici sur mon doigt, mais comme si je voulais aussi souffler le son, vraiment cette sensation de projeter le son comme cela sur le doigt.

Cet exercice-là, tu pourras ensuite le faire avec des gammes, tu pourras le faire sur des mélodies, tester. Ensuite, tu chantes et tu me dis : est-ce qu’il faut vraiment te concentrer sur tes sensations, est-ce que tu as l’impression que c’est un peu plus facile ? Alors évidemment, il va falloir répéter plusieurs fois l’exercice, plusieurs jours de suite, mais déjà là quand tu le fais trois, quatre fois, est-ce que cela te paraît plus facile, est-ce que cela t’aide. Si ce n’est pas le cas, poubelle, tu ne gardes pas l’exercice. Si par contre, cela t’aide, regarde-le précieusement parce qu’il va vraiment t’aider pour dégager ta gorge quand tu chantes.

Je te remercie d’avoir suivi cette vidéo. Je te dis à très bientôt. D’ici là, surtout prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Un exercice pour la voix original

Transcription de la vidéo

On va voir cela ensemble. Je pense que c’est quelque chose que tu n’as peut-être jamais fait, que tu n’as peut-être vu nulle part ailleurs. Cela tombe bien. Dans cette vidéo, on va faire cet exercice.

Pourquoi utiliser un exercice un petit peu insolite, un exercice pour la voix originale ? Eh bien tout simplement pour casser la routine. Tu as peut-être ta routine quotidienne, tes échauffements, les choses que ton cerveau connaît et le fait de sortir un petit peu du cadre comme cela en faisant des choses que tu n’as pas l’habitude de faire, cela va aider ton cerveau à se mettre en alerte et à peut-être découvrir, percevoir de nouvelles choses au niveau de ta voix.

On va simplement utiliser trois voyelles. On va utiliser o, on va utiliser u et on va utiliser i et on va enchaîner ces trois voyelles. On va faire des allers-retours sur une note continue. Je vais te montrer un exemple.

Alors moi, je vais prendre une note qui est confortable pour moi, mais tu prends la note que tu veux. C’est parti ! J’ai simplement fait o, u, i, u, o. Tu vois que je le fais à un volume moyen. Je ne crie pas, ce n’est pas hyper fort, mais ce n’est pas non plus trop fort. Il faut qu’on ait un minimum de vibrations. Je le refais, tu peux le faire avec moi. Une fois qu’on a fait cela, tu peux mettre en pause la vidéo et le refaire, on va le faire plus rapidement, du coup on va faire plusieurs allers-retours. C’est parti !

C’est un excellent exercice de résonance parce que pour passer d’une voyelle à l’autre, tu vas être obligé de modifier la forme de tes lèvres, tu vas être obligé de faire bouger ta langue, tu vas être obligé de modifier la forme de ta bouche.

Ce que je t’invite à faire pendant que tu fais cet exercice, cela fait un peu méditation. Quand tu fais cet exercice, ce que je t’invite à faire c’est vraiment à te concentrer sur le mouvement de la langue, prendre conscience du mouvement des lèvres et comment ces petits micro-mouvements ont une incidence sur ton son et sur ta résonance. Cela va vraiment bien t’aider quand tu chantes. Tu pourras chanter après et voir ce que cela donne. D’ailleurs, dis-moi en commentaire si tu fais le test, ce que cela donne pour toi et pour ta voix et tu vas voir qu’il va se passer des petites modifications.

Cet exercice-là, tu peux le faire de temps en temps pour t’amuser, mais c’est assez sympa. C’est un exercice qu’on peut faire aussi en groupe, c’est très rigolo, il se passe des choses au niveau des fréquences, au niveau du son quand on fait cela en groupe. C’est très sympa à faire.

Je te dis à très bientôt. Merci d’avoir suivi cette vidéo ! D’ici là prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

Apprendre à respirer pour mieux chanter

Transcription de la vidéo

Alors, on va parler de la respiration. Reste bien jusqu’à la fin de cette vidéo parce que j’ai des cadeaux à t’offrir. Tu vas voir que ça va pouvoir t’aider. La respiration, alors il y a souvent des débats autour de la respiration. Il y a des gens qui disent : ça ne sert à rien d’apprendre à respirer puisque l’être humain, le corps humain, il sait déjà respirer. C’est vrai que la nuit quand tu dors, tu n’as pas besoin de penser à respirer, ça marche tout seul. Ton système de respiration, il marche tout seul.

Ça, c’est vrai. Je ne contredis pas ça. On sait respirer, notre corps sait respirer. Mais maintenant quand on chante, on fait une utilisation particulière de l’air. C’est pour ça qu’on va avoir besoin d’une technique de respiration. Maintenant les chanteurs ne sont pas les seuls, les sportifs ont des techniques de respiration, les personnes qui font du yoga, qui font de la sophrologie, de la méditation, ils vont avoir des techniques de respiration. Ce qui peut se passer, c’est que du coup peut-être que tu peux aller à la salle de sport et ton coach sportif va te dire : vas-y, respire comme ça.

Lui, il va te conseiller en fait d’avoir des échanges assez rapides et courts en utilisant la bouche. Pourquoi ? Parce que ça va te permettre d’absorber un grand volume d’air rapidement et de refaire sortir un grand volume d’air rapidement. L’idée, c’est quoi ? C’est d’apporter un maximum d’oxygène à tes poumons pour alimenter tes muscles quand tu fais du sport.

À l’inverse quand tu vas faire des choses, comme du yoga, comme de la méditation, on va par exemple t’enseigner à inspirer l’air par le nez et ensuite à le resouffler par la bouche par exemple. On a échangé sur Instagram récemment avec une abonnée qui me disait qu’elle était justement prof de yoga et elle utilisait beaucoup la respiration par le nez parce qu’en fait elle avait appris cette technique de respiration pour le yoga. Mais pour chanter, on a aussi notre technique de respiration.

Moi ce que je t’invite à faire, c’est vraiment à respirer par la bouche au maximum, inspirer, laisser entrer l’air par la bouche, le laisser ressortir par la bouche, pourquoi ? Parce que c’est plus rapide tout simplement. J’avais fait une vidéo spécialement là-dessus : vaut-il mieux utiliser le nez ou la bouche et moi je conseille de respirer par la bouche. Même si certains vont dire : oui, mais avec la pollution, avec le nez, ça permet de filtrer.

Quand on chante en général, tu vois ici dans une salle de spectacle, l’air n’est pas pollué. On peut très bien utiliser la respiration par la bouche qui va vraiment nous aider à aller plus vite, à avoir moins de bruit de respiration au micro. C’est vraiment quelque chose qui est très efficace. Donc ça, c’est vraiment important.

Ne te casse pas la tête, si en fonction des activités que tu fais, par exemple toi en musculation des fois, on va te demander de retenir ta respiration. Pourquoi on va faire ça ? Parce que quand tu portes une charge lourde par exemple, l’air qui va être contenu dans tes poumons va empêcher ta cage thoracique de s’écraser sous le poids de la charge. Donc là, il y a une raison pour ça, tu vois. Si tu fais de la course à pied, c’est pareil, tu vas avoir une technique de respiration. Donc pas de panique, les techniques de respiration, il y en a pour chaque domaine et il y en a aussi pour chanter.

Si ton prof de chant par exemple, il te dit des choses pour respirer et toi tu dis : ah oui, mais c’est bizarre parce que ma prof de yoga, elle ne m’a dit la même chose, c’est tout à fait normal. Il y a une respiration du chanteur.

Alors j’espère que tu as compris dans cette vidéo qu’il y a une technique de respiration spécifiquement pour chanter et il y en a d’autres pour les autres activités. Maintenant, tu vas me dire : oui, mais Antoine, c’est cool, mais moi, tu ne m’as pas appris à respirer.

Si cette vidéo t’a plu, si tu as des amis qui se posent des questions par rapport à la respiration, n’hésite pas à leur partager cette vidéo. Moi, je te dis à très bientôt. Prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

3 erreurs à éviter pour faire de la saturation

Transcription de la vidéo

Amis rockeurs, amis du chant lourd, du chant gras, du chant métal, on va en parler aujourd’hui. Ces trois erreurs, en fait le problème, c’est que si jamais tu les fais, c’est ce qui t’empêche de chanter en saturation.

Alors les erreurs à éviter en saturation, vraiment des fois, tu sais, on va trop vite. On veut apprendre quelque chose, on veut faire du chant métal, on veut saturer, tout de suite on se lance dans la technique et on n’a pas été mis en garde par rapport à certaines erreurs et cela va nous empêcher de pouvoir rentrer dans la technique.

Donc si toi actuellement, tu travailles les techniques de saturation, écoute bien ce que je vais te dire tout de suite, la première erreur à éviter quand on travaille la saturation, c’est le volume. Alors qu’est-ce que je veux dire par le volume ? C’est le fait de vouloir chanter trop fort. Une saturation, un chant saturé, c’est moins fort qu’un chant normal. Souvent comme c’est un son qui est assez agressif, un son assez rocailleux, on se dit : « ouais c’est quelque chose qui rentre dedans, c’est quelque chose qui est fort. » ― En fait non, un son saturé, c’est un son dans lequel il y a la distorsion. On crée une distorsion au niveau de l’acoustique du conduit vocal, on fait trembler un certain nombre de zones.

Du coup, ce qui se passe, c’est que cela va faire baisser le volume. C’est pour cela qu’un chant saturé, il a absolument besoin d’un micro. D’ailleurs, tu vois des fois les chanteurs, ils prennent le micro très près, tout simplement parce que la saturation, c’est moins fort qu’un son normal. Du coup si tu bosses ta saturation, pense à cela. Peut-être qu’ils te bloquent aujourd’hui, c’est que tu veux faire trop fort, du coup c’est ce qui t’empêche de saturer correctement.

Alors la deuxième erreur, ce serait de vouloir forcer sur les cordes vocales. Quand on fait de la saturation, bizarrement on ne sent rien, quand c’est bien fait en tout cas, on ne sent rien au niveau des cordes vocales. Pourquoi ? Parce que ce ne sont la plupart du temps pas les cordes vocales qui créent la saturation. Je dis la plupart du temps parce qu’il y a quelques petites techniques de saturation qu’on utilise les cordes, mais dans 90 % des cas, cela ne se passe pas au niveau des cordes vocales, cela se passe au-dessus.

Du coup, si jamais toi, tu dis : « ah oui, mais c’est normal que je force puisque c’est du chant saturé, c’est du rock, il faut y aller » ― non, ce n’est pas normal du tout. Tu n’es pas censé souffrir au niveau de tes cordes vocales, tu n’es pas censé avoir une extinction de voix le lendemain ou avoir mal à la gorge quand tu fais du chant saturé. Si c’est le cas, c’est que ta technique n’est pas encore parfaite sur ce plan-là et que tu as encore besoin de bosser.

Mais du coup, il faut vraiment éviter cette erreur parce que toi, cela va te permettre de détecter justement si tu travailles bien. Si tu fais tes exercices de saturation et qu’après tu as mal au niveau des cordes vocales, c’est que tu ne les fais pas encore tout à fait correctement. Si par contre quand tu fais ta saturation parce qu’il y a des fois des chanteuses et des chanteurs qui me disent : « Antoine, qu’est-ce que tu en penses, est-ce que je sature correctement, est-ce que c’est bon ? » ― Si jamais quand tu le fais, tu ne sens rien du tout au niveau des cordes vocales, cela ne te fait pas du tout mal, c’est hyper confortable, eh bien là tu es très certainement au bon endroit.

La troisième et dernière erreur que je voulais te donner aujourd’hui à éviter quand tu travailles le chant saturé, c’est de ne pas assez t’engager au niveau du corps. C’est-à-dire que tu ne peux pas être comme cela, tout mou et de vouloir faire du chant saturé, tu comprends. On a besoin d’engagement. J’ai besoin d’engager mon corps parce que j’ai besoin d’une tonicité au niveau de la cage thoracique, j’ai besoin de retenir l’air, j’ai besoin de gérer mon flux d’air.

Un chant saturé, si tu veux, cela correspond quand même dans la vie normale, quand est-ce que les gens saturent en fait, c’est quand ils sont hyper énervés, ou quand ils sont hors d’eux et tout d’un coup la voix se met à saturer. C’est une sorte de son de rage. D’ailleurs, cela se retrouve, si tu veux, dans la musique rock et toutes les dérivations.

Maintenant si du coup tu es tout mou, tu n’as pas de force, tu n’engages pas ton corps, si tu n’as pas assez de tonus, tu ne vas pas pouvoir saturer correctement. Donc peut-être qu’aujourd’hui, tu n’as pas assez de force, peut être que tu n’as pas assez de peps en fait et moi, je sais que quand avec des chanteuses ou des chanteurs, on travaille la saturation, bien souvent au bout de 5, 10 minutes, ils me disent : « je n’en peux plus, j’ai l’impression d’avoir fait une séance de sport d’une heure. »

En fait tout simplement parce que leur corps n’a pas l’habitude, ils ne sont pas en assez bonne condition physique. Très souvent contrairement à ce qu’on croit, les chanteurs de rock sont en très bonne condition physique. Pourquoi ? Parce que tout simplement, si tu veux faire de la saturation pendant une heure et demie, il faut du tonus, il faut de l’énergie.

Donc voilà les trois erreurs que je voulais te donner aujourd’hui :

  • 1re erreur à éviter : ne cherche pas à chanter trop fort. Une saturation, c’est moins fort qu’un chant normal.
  • 2e erreur : ne force pas sur tes cordes vocales. La saturation ne se gère pas au niveau des cordes vocales, mais c’est au-dessus.
  • 3e erreur à éviter : ce serait de ne pas assez engager ton corps. Si tu es tout mou, cela ne va pas fonctionner.

C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que cette vidéo t’a plu. Puis moi, je te donne rendez-vous très prochainement dans une prochaine vidéo. D’ici là, prends bien soin de ta voix.

Ciao ! ☺

1 2 3 20