5 choses à ne jamais dire à un chanteur

On va en parler. Alors, cela va forcément t’intéresser si tu es toi-même chanteuse ou chanteur parce qu’on t’a peut-être déjà dit cela. Cela peut t’intéresser aussi si tu es prof de chant ou coach vocal. Ce sont des choses qu’il faut vraiment éviter.

On va en parler tout de suite. Juste avant, tu peux t’abonner à cette chaîne YouTube si tu souhaites recevoir tous mes nombreux conseils, des tutos, des astuces et des exercices pour développer ta voix et apprendre à bien chanter. Il y en a trois par semaine. Et si tu cliques sur la petite cloche sur le côté, tu recevras les notifications à chaque fois qu’une nouvelle vidéo sort. Vous êtes aujourd’hui plus de 15000 chanteuses et chanteurs à suivre cette chaîne YouTube et je vous en remercie.

Alors, chanter, c’est quelque chose de très personnel finalement parce que la voix, elle sort de toi quand tu chantes.

Elle ne sort pas de la guitare. Quand tu joues du piano, si le piano est un peu désaccordé, ce n’est pas toi qui joues mal. Je veux dire que c’est le piano qui est désaccordé. Si tes cordes de guitare sont anciennes, usagées et qu’elles ne sonnent plus beaucoup, tu vas gratter la guitare et tu vas te dire : « ma guitare, cela ne sonne plus trop. »

Quand tu chantes, on peut très difficilement dissocier le son de toi-même et tu verras que d’ailleurs, il faudra qu’on le fasse après. Je vais t’expliquer cela. Mais ce qui est sûr, c’est que chanter, c’est se livrer, c’est très intime.

 

Cela peut être très personnel d’exposer sa voix comme cela aux autres. Du coup, les remarques qui seront faites à une personne qui chante, elles peuvent avoir beaucoup d’impact. Elles peuvent être très blessantes.

En plus en fonction de la confiance en soi de la personne à qui on aura fait cette remarque, cela peut vraiment faire des dégâts psychologiques importants. Alors très souvent, quand on fait une remarque à quelqu’un, cela va être pris forcément comme un jugement. C’est-à-dire que ce n’est pas juste une simple observation qu’on va faire. On va donner notre avis et cela va tomber un peu comme une sentence comme cela, comme un jugement qu’on va donner alors que ce n’est pas forcément notre envie quand on dit cela. Mais il faut faire attention parce que quand on dit quelque chose à quelqu’un, cette personne, elle va le prendre forcément comme un jugement d’elle-même.

Alors, je vais t’expliquer un petit peu quelles sont ces cinq choses à ne jamais dire à une chanteuse ou à un chanteur. Juste avant, tu peux partager cette vidéo à tes amis si tu penses que cela peut les intéresser. Si certains se sont pris des fois des remarques comme cela et que cela les a blessés, ce que je vais expliquer à la fin de cette vidéo devrait pouvoir les aider et ils t’en remercieront.

 

Alors première chose à ne jamais dire à une chanteuse ou à un chanteur, c’est : « ta voix n’est pas faite pour ce style. »

Qu’est-ce que cela veut dire cela ? Je ne sais pas trop. C’est-à-dire que si on dit qu’une personne a la voix rocailleuse parce qu’elle s’est flinguée la voix et on va dire : « tiens, tu es fait pour chanter du rock. » Puis toi, tu chantes puis on va dire : « tu n’es pas fait pour chanter du rock. »

 

Non, ce n’est pas cela. Avec la voix, on peut faire ce qu’on veut. Franchement, en travaillant la technique, en travaillant les couleurs de sons, en travaillant les effets de voix, tu peux chanter tous les styles. Si tu as envie de chanter de la soul, cela va te demander une certaine recette vocale, mais cette recette tu peux la faire. Si tu veux chanter du rock, tu auras peut-être besoin de travailler les saturations. Mais les saturations, cela se travaille. Ce sont des choses qu’on peut mettre en place si tu as une bonne technique vocale.

Donc, dire à quelqu’un que ta voix n’est pas faite pour ce style, c’est vraiment un jugement très arbitraire et très limité parce que cela place la personne dans une case, alors que la personne, elle n’a peut-être qu’une seule envie, c’est justement de chanter dans ce style ; et dire que sa voix n’est pas faite pour cela, c’est tout simplement n’importe quoi.

Peut-être qu’au moment où elle chante, le son est hors style et effectivement si vous chantez par exemple du lyrique, cela va vous demander d’avoir un son particulier, un son lyrique. Et ce n’est pas votre voix qui fait que vous ne pourrez pas chanter du lyrique, c’est juste que vous n’avez pas la bonne recette pour chanter du lyrique.

Si je te prends une image, si je te donne de la farine, des œufs et du lait, tu peux faire des crêpes sucrées, mais tu peux aussi faire des recettes salées avec. Et ce n’est pas parce que tu as fait une fois des crêpes que tu ne pourras jamais faire autre chose. Tu peux faire du pain avec de la farine, comme tu peux faire des crêpes.

Donc, c’est pareil au niveau de ta voix, ta voix aujourd’hui, ta manière de l’utiliser, elle correspond peut-être au style que tu écoutes actuellement. Mais si tu as envie d’aller vers le jazz et que tu veux sonner plus jazz, ce sont des demandes que j’aie parfois d’artistes que j’accompagne qui souhaitent se lancer dans un nouveau style et qui souhaitent apprendre les codes en fait de ce style-là. Mais, ce sont vraiment des choses qu’on apprend. Dire à quelqu’un que ta voix n’est pas faite pour ce style, c’est vraiment n’importe quoi.

 

Deuxième chose à ne jamais dire à une chanteuse ou à un chanteur, c’est : « tu chantes faux. »

Alors cela, c’est vraiment le truc qui tue : « tu chantes faux. » C’est vraiment une des grandes craintes des gens quand ils chantent, c’est de se dire : ― est-ce que je suis juste, est-ce que je suis faux, est-ce que je suis juste ? Déjà, juste et faux, c’est déjà vachement sentencieux. C’est-à-dire que c’est faux, bim. Tu sais c’est un petit peu comme à l’école, tu t’es trompé, ce n’est pas juste, ce n’est pas bon.

Si on regarde des logiciels par exemple d’analyse d’une hauteur de note, le logiciel, il ne dit pas que ce n’est pas bon. Il dit que la note, elle est juste à 80 % ou qu’on converge sur la note à 90 %, qu’on a 90 % de justesse. Tu vois par exemple les logiciels, eux n’utilisent pas cette appellation. Ils utilisent un pourcentage en fait de convergence vers la note.

Maintenant, les Anglo-saxons parlent d’out of tune. Ce que je préfère finalement comme expression. C’est-à-dire que tu n’es pas sur la note. Mais est-ce que c’est pour autant faux ? Pas forcément parce que tu peux faire une autre note, comme certains chanteurs vont le faire quand ils reprennent une chanson, ils ne vont pas chanter la vraie note de la chanson, ils vont en chanter une autre.

Si cette note, elle s’accorde bien avec la tonalité du morceau, avec la gamme, cela ne va pas sonner faux. Je veux dire, ce ne sera pas dissonant. Quand bien même, il y a certaine musique où la dissonance est tout à fait acceptée et encouragée. Donc, on pourra lui dire : là, tu chantes faux parce qu’il n’a pas chanté la note qui était sur la partition.  Mais peut-être qu’il est dans son interprétation, qu’il a chanté une autre note et que cela colle tout à fait avec la tonalité de la musique.

Maintenant, peut-être aussi que la personne a les bons écarts relatifs. C’est-à-dire que si par exemple je te donne un exemple, je vais chanter joyeux anniversaire : joyeux anniversaire ! Tout le monde chante cela. Maintenant, si quelqu’un d’autre chante : joyeux anniversaire ! Est-ce que c’est faux ? Non ! Joyeux anniversaire ! C’est juste simplement que je ne suis pas dans la même tonalité que les autres qui chanteraient : joyeux anniversaire !

Donc, tu vois dire à quelqu’un qu’il chante faux, ce n’est vraiment pas lui rendre service parce que c’est une peur que les gens ont de chanter faux. Si tu dis à quelqu’un qu’il chante faux, il va se bloquer, il va se verrouiller et il y a très peu de chances qu’il puisse améliorer du coup sa manière de chanter parce que pour chanter juste, si on utilise cette appellation, cette terminologie, il faut une certaine application du corps. Il faut gérer ton flux d’air. Il faut générer une vibration vocale.

Des fois, les gens qui retiennent justement leur voix parce qu’ils ont peur de chanter à côté de la note, ils vont tellement peu s’impliquer dans leur chant qu’il n’y aura plus suffisamment assez de flux d’air par exemple pour faire vibrer les cordes vocales à la bonne vitesse pour générer la bonne note. Donc dire à quelqu’un qu’il chante faux, cela ne lui rend absolument pas service, il faut plutôt essayer de comprendre ce qui se passe, essayer de l’aider, de lui donner des exercices qui vont pouvoir rétablir la mélodie s’il ne chante pas la bonne mélodie.

 

Troisième chose à ne jamais dire à une personne qui chante, c’est : « tu n’es pas chanteur. Toi  de toute façon, tu n’es pas chanteur. »

Combien de fois ai-je entendu cela ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Pour moi un chanteur, c’est quelqu’un qui chante. C’est tout. Ce n’est pas un label, ce n’est pas un truc. Tu es né : alors toi, tu es chanteur ; toi, tu es mécano ; toi tu es… Mais non, quand tu démarres dans la vie, tu vas à l’école, tu apprends à faire des choses. Et si ta passion, c’est la mécanique, tu vas apprendre le métier de mécano. Mais est-ce que pour autant, tu as besoin d’être un professionnel pour être mécano ? Non !

Si tu fais du vélo par exemple, tu n’as pas besoin de faire le tour de France pour être un cycliste. À partir du moment où tu te promènes sur un vélo, tu es un cycliste. C’est pareil quand tu chantes. À partir du moment où tu chantes les chansons que tu aimes, tu es chanteur, tu es chanteuse.

Cette manière de dire à quelqu’un : « tu n’es pas chanteur, tu n’es pas chanteuse », c’est vraiment quelque chose de très blessant de dire : « non, mais toi, laisse tomber ! En gros, tu n’es pas fait pour chanter, tu n’es pas pro. » C’est complètement bête de dire cela parce que la personne ne pourra pas avancer. À partir du moment où elle chante, elle est chanteuse.

Maintenant ce qu’on peut faire, c’est l’aider à mieux chanter. Et moi, c’est le but vraiment de cette chaîne YouTube, où il y a plus d’une centaine de vidéos gratuites pour que tu puisses améliorer ta voix. Mais à partir du moment où tu chantes et que tu te renseignes sur le chant, c’est que tu es déjà chanteur.

 

Quatrième phrase que j’ai déjà entendue plusieurs fois et qu’il ne faut absolument pas dire à une chanteuse ou à un chanteur, c’est : « tu n’es pas fait pour chanter aigu. »

Alors sur quoi se base-t-on pour dire cela ? Je ne sais pas. Peut-être qu’on se base sur les capacités actuelles de la personne. Mais le fait est que dans les sons naturels de l’espèce, on a des sons aigus en nous. On peut générer des sons aigus.

Simplement quand on chante, on n’a peut-être pas accès pour l’instant aux notes aiguës. Alors après, je suis d’accord en fonction de la morphologie de la personne. Il y aura des personnes qui pourront chanter plus aigu que d’autres, mais cela va se jouer vraiment assez haut. Pour la plupart du répertoire courant, tout le monde peut le chanter à condition, tout simplement, de travailler sa technique.

Donc même si une personne au début à un faible ambitus, l’ambitus c’est l’écart entre la note la plus basse et la plus aiguë. La note chantable, on va pouvoir étendre cette zone en travaillant. Moi, il n’est pas rare en accompagnant des artistes, de leur faire gagner une tierce, voire une canne pour certains quand il y avait un gros blocage qu’on a déverrouillé, tout simplement, avec la technique vocale. Ils ont gagné énormément de notes dans les aigus.

Dire à quelqu’un, de toute façon, tu ne peux pas chanter aigu, c’est le couper de toute une partie du répertoire qu’il souhaiterait peut-être vouloir chanter. Et encore une fois, c’est donner un jugement qui est dégradant, qui est négatif et qui ne fait absolument pas avancer les choses. Les amis, essayez d’éviter d’utiliser cette phrase quand vous donnez un avis à un ami ou si vous êtes vous-même enseignant. Faites vraiment attention. Les mots ont un sens. Les mots ont des effets sur la personne qui les reçoit. Il faut vraiment être très précautionneux avec ce que l’on dit vis-à-vis d’une personne qui se livre à vous, qui chante, qui expose sa voix.

 

Cinquième et dernière chose que j’ai sélectionnée aujourd’hui qu’il ne faut absolument pas dire à une chanteuse ou à un chanteur, c’est : « arrête de crier quand tu chantes. »

Cela, on l’a beaucoup entendu. On l’a entendu dire pour des artistes, pour se moquer d’elle. Je me souviens, par exemple, de Lara Fabian où les gens disaient : « Oh ! De toute façon, Lara Fabian, quand elle chante, elle gueule ! »

Il faut bien être conscient que pour certaines hauteurs de notes et un certain volume sonore comme le belting, par exemple, au niveau du son qui est généré, cela correspond à un cri. C’est un appel. C’est quelque chose de fort, de très impliquant. Donc après, en termes de qualité de son, on a l’impression d’avoir quelque chose de trop criard. Là, ce sera plutôt une question de couleur de son. Et cela, on va pouvoir l’affiner.

Mais dire à quelqu’un : arrête de crier quand tu chantes, cela va peut-être l’empêcher de chanter parce que si on est en train de belter, je vous assure les amis que pour belter, il faut crier. En tout cas, c’est l’équivalent au niveau de la charge vocale. Maintenant, on peut équilibrer le son, on peut travailler le son, mais c’est plutôt cela qu’il faudrait travailler plutôt que de dire d’arrêter de crier parce que sinon la personne ne pourra tout simplement pas chanter les notes aiguës à fort volume.

 

Voilà les amis ! Alors attention maintenant, si vous-même vous êtes chanteuse ou chanteur et qu’on vous fait ce genre de remarque, je vous propose de vous poser la question de : ― « qui vous fait cette remarque ? Est-ce que c’est tata Jeanine qui vous donne cette remarque ? Vous savez, le tonton à Noël qui connaît tout sur tout parce qu’il a regardé toutes les émissions de The Voice. C’est un fan. Du coup, il s’est transformé en une sorte de professionnel de la voix.

Combien de fois j’ai entendu de jeunes ados à qui le tonton disait : « non, mais, tu devrais chanter cela » ; « non, mais, ta voix, elle n’est pas faite pour chanter cela » ; « non, mais, ce n’est pas bon ce que tu fais. » Alors que la personne, tout simplement, elle n’y connaît rien. Juste voilà, elle est passionnée par cela. Donc, elle a envie de donner son avis. Mais, ce n’est pas une professionnelle de la voix.

Donc quand quelqu’un vous fait ce type de remarque, vous pouvez vous dire : « attends, qui est la personne qui me dit ? Ah oui, c’est tonton Michel. Tonton Michel, il aime bien, tu vas avoir son mot à dire. » Mais je veux dire, vous laissez couler, vous ne faites pas attention à cela.

Maintenant, si c’est un professionnel qui vous dit cela, si c’est un pédagogue, un coach vocal, un professeur de chant, alors ce n’est pas très habile de sa part d’utiliser ces termes parce que ce sont des termes qui sont assez durs. Mais s’il vous dit cette phrase, c’est qu’elle est peut-être, tout simplement, c’est une remarque qui peut être constructive, mais simplement mal formulée.

Il faut bien vous dire les amis que la remarque qui vous est faite, elle concerne votre voix. C’est-à-dire que ce n’est pas un jugement de vous. Dans un cours de chant, moi ce que j’écoute, c’est la voix de la personne. D’accord. Je vais me dire : tiens, comment va sa voix aujourd’hui ? D’ailleurs, c’est une question que je pose. Comment cela va ? On va prendre des nouvelles de la personne, mais comment va ta voix ?

Tu peux très bien toi être en très bonne forme toi-même et avoir une voix fatiguée par exemple et ce n’est pas toi qui es fatigué, c’est ta voix. À l’inverse, tu peux avoir, je ne sais pas, tu peux avoir une mauvaise mine parce que tu as mal dormi. Par contre, ta voix va très bien sortir. Ce sera très joli. Et là, c’est vraiment ta voix qu’on va analyser, qu’on va décortiquer, qu’on va essayer d’améliorer. Ne prends pas du coup ces remarques pour toi. D’accord. Il faut vraiment dissocier les choses. Il y a ta voix d’un côté et toi-même de l’autre côté.

Voilà les amis pour cette vidéo. Si tu souhaites améliorer ta technique vocale justement, si tu souhaites améliorer ta voix, je te propose qu’on le fasse ensemble et je t’offre cela pendant 30 jours. C’est gratuit pour te remercier d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout. Pour cela, rien de plus simple. Il te suffit de cliquer dans le lien qui est dans la description si tu regardes sur YouTube ou ici sur le côté.

En cliquant sur le lien, tu auras un formulaire. Il n’y a pas besoin de me laisser toutes tes coordonnées. Ajoute simplement ton prénom et ton adresse mail et tu recevras toutes les semaines plusieurs vidéos d’exercice que j’ai tourné pour toi, pour t’aider à améliorer ta technique vocale. Je te dis à très bientôt. J’espère que tu ne recevras pas trop souvent le genre de phrase que je t’ai évoqué aujourd’hui. Mais si jamais c’est le cas, tu sais quoi faire. Je t’ai donné la clé à la fin de cette vidéo. Porte-toi bien.

Ciao ! 

admin
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: